Centrafrique : la diaspora de France s’organise pour promouvoir la solidarité et favoriser les investissements au pays

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : la diaspora de France s’organise pour promouvoir la solidarité et favoriser les investissements au pays

 

 

 

Les membres du bureaude la CCFR. Credit photo : Éric Ngaba, copyrightCNC.

 

Bangui 6 novembre 2017, CNC.

 Par Eric NGABA

 

Le 4 Novembre 2017 à Paris, la Communauté Centrafricaine de France s’est réunie en Assemblée Générale constitutive et élective débouchant sur l’adoption des textes statutaires et le vote de neuf (9) membres du bureau dont un (1) conseiller juridique et de quatre (4) conseillers. L’objectif de cette organisation dénommée Communauté Centrafricaine de France (CCFR) est de promouvoir la solidarité et le dialogue social au sein de notre communauté, de favoriser les investissements et apports de la diaspora centrafricaine pour le relèvement de Centrafrique, entre autres.

 

Cette Assemblée Générale a réuni de centaines de membres venant de différentes villes de France et a été suivie en direct par plus de 8.000 personnes à travers le monde. Elle a permis aux citoyens Centrafricains de se structurer en adoptant les textes statutaires et en votant les membres du bureau de l’association CCFR.

Bienvenu Marwan Guinon, leader d’opinion, diplômé en Transport et Expert en Sécurité routière est élu Président de la CCFR face à quatre autres candidats pour un mandat de 3 ans renouvelable une seule fois.

 

Benjamin Beloum, Artiste et Technicien supérieur d’étude de synthèse et Feissal Mandjo, chef d’entreprise ont été élus respectivement 1er et 2ème Vice-Président, pendant que le stratégique poste de Secrétariat Général a été remporté par Freddy Sylvère Ouilidan, leader de jeunesse et son adjoint Guy Aimé Nzawa, Juriste d’entreprise.

 

Didier Martial Pabandji, Chercheur à Sorbonne-Universités et Spécialiste en Communication a été élu Porte-Parole de cette nouvelle association.

 

Des femmes dynamiques ont fait leurs entrées dans le bureau. Nancie Yassara à la Trésorerie Générale secondée par Monsieur Kévin Mamoade, Gestionnaire Logistique. Sylviane Bogote, Aide-soignante et Responsable d’Associations a été élue Conseillère.

 

Des personnalités publiques et hauts cadres comme Georges Ferreira, Serge Bruno Mageot, Clotaire Saulet sont conseillers de la CCFR. Le conseil juridique a été confié au Juriste Patrick Nguerembassa

 

Apolitique et à but non lucratif, la Communauté Centrafricaine de France (CCFR) n’a pas vocation à être le marchepied ou l’opposant du pouvoir de Bangui, selon son porte-parole qui indique la CCFR regorge de Centrafricains de France dotés d’énormes potentialités dans les domaines économique, scientifique, technologique, socioculturel et agricole.

 

« Comme le précise notre nouveau statut, notre objectif est de promouvoir la solidarité et le dialogue social au sein de notre communauté, de favoriser les investissements et apports de la diapora centrafricaine pour le relèvement de Centrafrique, d’être le pont  et la locomotive des porteurs de projets économiques et d’investissement pour le pays et de constituer un interlocuteur crédible face au autorités politiques et administratives du pays d’origine et du pays d’accueil », précise dans un communiqué Didier Martial Pabandji, Porte-Parole de CCFR.

 

La Diaspora centrafricaine de France s’est organisée après des décennies de division. Le nouveau bureau ouvre ses portes à toutes les filles et fils du pays, et appelle à la solidarité de tous ses membres pour œuvrer pour la paix et investir en Centrafrique.

 

À l’occasion de la célébration de la fête de l’Indépendance de la République Centrafricaine commémorée le 13 août dernier, le Chef de l’Etat centrafricain, Faustin Archange Touadera, a appelé les Centrafricains de la diaspora à contribuer positivement aux efforts de relèvement économique du pays.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.