Centrafrique : la fermeture de SODIAM fait grincer des dents aux Collecteurs de Berberati

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : la fermeture de SODIAM fait grincer des dents aux Collecteurs de Berberati

 

Monsieur Bienvenu Makata. Credit photo : Fred Krock, copyrightCNC.

 

Bangui, le 24 novembre 2017.

Par : Fred Krock, CNC.

 

Les Collecteurs de diamant de la Mambéré Kadéi tirent le diable par la queue aujourd’hui, car leurs stocks de diamant restent sans preneurs. CNC a rencontré Bienvenu Makata Alias Matacky, Président syndical des Collecteurs de la Mambéré Kadéi qui regrette de n’avoir pas pu rencontrer le Président Touadera lors de son passage à Berberati et qui plaide la cause de ses collègues collecteurs de diamant.

« Il y a trop de plainte en milieu des Collecteurs, puisque le seul acheteur qui est SODIAM a fermé ses portes. Elle dit qu’elle n’a pu exporter son diamant », a déclaré Matacky qui fait savoir qu’il beaucoup de produits entre les mains des Collecteurs sans preneur. « Nous demandons au gouvernement de tout mettre en œuvre pour nous chercher des bailleurs. Soit, il faut rouvrir le COMIGEM. Sinon, nous ne pouvons qu’assister impuissamment au développement du phénomène de fraude », ajoute-t-il. L’implantation d’une banque de développement pour aider les opérateurs économiques, notamment les collecteurs et les commerçants figure parmi les attentes des Collecteurs.

En effet, Mataky et six autres collecteurs voudraient bien rencontrer Touadera qui était sur-place à Berberati dans le cadre de la JMA pour lui exprimer cette situation de vive voix, sauf que la rencontre avec le Chef de l’Etat n’avait pas lieu. « Nous sommes un peu déçus que le Président de la République qui est venu à Berberati n’a pas eu le temps nécessaire de rencontrer les Collecteurs. Nous avons un certain nombre de points à lui soumettre », regrette le Président syndical des Collecteurs.

Il n’y avait pas que ce point à présente au Chef de l’Etat, car selon Matacky, une frustration couve au sein des collecteurs de Mambéré Kadéi : « En 2016, on a demandé à tous les Collecteurs de descendre sur Bangui, dans le cadre d’une mission de contrôle en vue de dénicher les gens qui pratiquent frauduleusement le commerce de diamant. Ce sont 300 personnes qui se sont ainsi déplacées. Depuis lors, aucune réponse n’a été donnée à cette déplacement de masse qui nous a coûté cher, puisque nous n’avons pas des moyens de transports personnels », explique-t-il avant de crier le ras-le bol : « Nous ne voulons plus que cela se répète. S’il y a une opération similaire, nous demandons à ce qu’une mission puisse venir nous contrôler sur-place. Mambéré Kadéi est très grand et important en termes de production du diamant ».

Entre temps, il y a lieu des réjouir du retour effectif des Collecteurs après la crise qui a secoué le pays depuis 2013. Selon le Président syndical des Collecteurs de Mambéré Kadéi, l’effectif des collecteurs est passé de deux (02) en 2013 à 138 aujourd’hui. Un motif e fierté pour ce dernier qui semble être le grand artisan de la levée rapide de l’embargo sur le diamant de la localité- déclaré zone verte par le Processus de Kimberley. « Plusieurs missions des experts du gouvernement et ceux du Processus de Kimberley sont venus nous rencontrer avec qui on a longuement discuté pour obtenir la levée de l’embargo sur le diamant de notre zone », précise-t-il.

Occasion pour Matacky de rassurer d’autres opérateurs qu’il n’y a aucune inquiétude quant à la sécurité dans la Mambéré Kadéi. « Depuis que nous avons commencé à relancer le secteur, aucun Collecteur, même ceux qui se promènent avec plusieurs millions dans la forêt, n’on été agressés ou braqués par qui que ce soit. Il n’y a aucun problème d’ordre sécuritaire », affirme-t-il. Et d’ajouter en ce qui concerne la cohésion sociale que chrétien et musulmans vivent en parfaite cohésion en citant pour preuve qu’il a été la rencontre manquée du Président de la République  avec une équipe forte de trois opérateurs musulmans et trois chrétiens. « Il n’y a aucun problème entre nous », insiste Matacky.

 

Copyright2017CNC.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.