Centrafrique : Touadéra se retourne vers Dieu ou diable pour s’éterniser au pouvoir ?

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : Touadéra se retourne vers Dieu ou diable pour s’éterniser au pouvoir ?

 

 

 

Image de la journée petit-déjeuner de prière initiés par le Président Touadéra à Bangui

 

Bangui, le 7 Décembre 2017.

Par : Gisèle MOLOMA, CNC.

 

On en sait un peu plus désormais sur la rencontre internationale dite « Petit déjeuner de prière » organisée à l’hôtel Ledger Plazza à Bangui du 7 au 9 novembre dernier. Si officiellement, cette rencontre internationale est présentée par son initiateur Faustin Archange Touadéra, comme un temps spirituel pour les Centrafricains de mettre de côté leurs différends pour se mettre ensemble et reconstruire leur pays, elle est en réalité, d’après nos informations, des journées de prière ésotérique destinée à trouver les voies et moyens pour sauver ce qui reste du pouvoir de maître de Bangui. Révélation exclusive CNC.

 

Dénommée, une journée, c’est en réalité trois jours et deux nuits entiers consacrés aux prières de sauvetage et/ou de conservation du régime du président Faustin Archange Touadéra, vacillé un mois après son investiture. La première journée a vu défiler de hauts cadres politiques, des leaders religieux et des leaders communautaires, ainsi que d’éminentes personnalités venues de par le monde.

D’où vient l’idée de cette rencontre ?

D’après nos informations, l’idée est venue de deux spirites africains et amis du président Touadéra dans la Grande Loge Nationale Française (GLNF), dont milite Faustin Archange Touadéra.

D’après ces spirites, le mal de Centrafrique vient peut-être de la personne du président Touadéra et de la maçonnerie telle que pratiquée par lui avec son maître François Bozizé lorsqu’ils cogéraient le pouvoir.

« Le fait pour Faustin Archange Touadéra de ne pas s’opposer et surtout de participer à l’assassinat d’un des leurs, Charles Massi et de ne pas dénoncer par la suite,  peut continuer à peser sur lui, et à travers lui, sur le pays continuera à payer le dividende en monnaie de singe si c’est lui qui est au pouvoir. Voilà pourquoi, il est impérieux de nous réunir pour faire quelques choses pour lui et pour le pays » affirme un spirite congolais.

Mais pourquoi ne pas aller prier dans une Église ou Mosquée ?

Pour un participant contacté par CNC, « l’Église est un lieu de rassemblement des chrétiens alors que cette prière rassemble à la fois les chrétiens, musulmans et animistes ». Justifie-t-il la tenue de cette rencontre à l’hôtel Ledger.

Un autre affirme que « Notre prière n’est pas destinée à Dieu, mais aux dieux » nous a répondu un membre participant. Pour ce participant, visiblement un frère maçon de Touadéra, c’est dans un lieu secret où se passent des actes d’abjectes immoralités que des tels types d’incantations se font et non dans un lieu saint.

Alors que les enfants de Dieu activent la puissance divine par la prière, la louange ou le jeun, l’eucharistie, les serviteurs de Satan dispersés dans différentes sectes de par au monde, invoquent les démons par des incantations faites en général dans un lieu secret. Ils sont friands des beaux vêtements, de cérémonial où coulent à flots, les vins et les liqueurs des marques déposées.

Les vins, les liqueurs, les plats appétissants ne séjournent jamais dans les Églises ou les Mosquées. C’est la raison de célébrer cette messe ésotérique à l’hôtel Legder.

Et après… ?

Profiter du chao pour offrir des sacrifices et mettre en route un parti politique comportant des symboles occultes dans les logos propres au locataire.

Violences, tueries, vols, remise en cause de l’autorité de l’État, occupation quasi totale de l’ensemble du territoire par les groupes armés, naissance des nouvelles rebellions, ce sont, entre autres, non seulement des signes annonciateurs de la fin d’un règne voué aux sectes, mais aussi une occasion offerte par les démons pour recevoir des cadeaux de leurs partisans. A cela s’ajoute la fin de l’année.

« Est-ce que les tueries récurrentes de ces derniers temps n’ont pas un lien avec la prière de Ledger ? » S’interrogent des Banguissois qui constatent, à juste titre, l’augmentation des disparitions accidentelles de certains de leurs compatriotes.

Autre action à mettre en route, la création d’un parti politique insérant des symboles occultes. D’après un spirite centrafricain de l’ordre de Rose Croix contacté par CNC peu après la chute de François Bozizé :

« Le logo du parti KNK comporte des sigils ésotériques : Un Soleil Noir levant et des fléchettes aussi noires »  en d’autres termes, des symboles, magiquement, chargés de concentrer le subconscient à perforer des tâches particulières. Une sorte d’envoûtement à l’européenne.

Pour lui, l’inconscient, qu’il soit personnel ou collectif, travaille par les moyens des images et des photos et la Magie parle au subconscient de l’esprit humain à travers de la même façon. Et étant donné que l’Association comme la Franc-maçonnerie dont sont membres, Francois Bozizé, Faustin Archange Touadéra et bien d’autres encore, étudie la Magie et le pouvoir des symboles, il ne fait aucun doute que Faustin Archange Touadéra fait recourt à ces anciens savoirs comme son maître François Bozizé pour former le logo de son nouveau parti en gestation.

En somme …

Avec une partie de la population au subconscient touché, la haine, la jalousie, la méchanceté ont gagné  leur cœur. La prolifération des églises en « e » minuscule, la survenance des faux prophètes et pasteurs-pasteurs assimilés aux Pasteurs, la Centrafrique est loin de connaître la paix pour amorcer son développement si aucun effort d’éduquer les générations futures n’est engagé.

Attendons de voir le logo du parti touadérateurist.

 

Copyright2017CNC.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.