Centrafrique : débandade générale à Paoua, la ville se vide de sa population actuellement.

Publié le1 janvier 2018 » 18219» De...Alain Nzilo »

Centrafrique : débandade générale à Paoua, la ville se vide de sa population actuellement.

 

 

Image d’illustration des combattants de la Séléka. ©autremédia.

 

Bangui, le 1er janvier 2018.

Par : Anselme Mbata,CNC.

 

Depuis cet après-midi vers 13h locale, les habitants de Paoua centre se sont mis à courir à tous les sens à leurs tours et la ville se vide rapidement. En cause, l’assassinat de trois personnes de confession musulmane aujourd’hui à Paoua par les rebelles de la Révolution et justice qui a poussé les combattants du MNLRC, en conflit avec la RJ, à rentrer en force à Paoua pour se venger.

 

Selon une source sécuritaire locale contactée par CNC à l’instant, les combattants rebelles armés du Mouvement national pour la Libération de la République centrafricaine (MNLRC) dirigé par l’autoproclamé général Ahmat Bahar stationné à Pougole viennent de se retirer de Paoua centre en attendant l’arrivée de leur renfort qui doit arriver des villages environnants.

Selon le témoignage d’un habitant de Paoua que nous avons contacté, les faits se sont déroulés très rapidement cet après-midi lors que les combattants de la RJ, par souci de vengeance après l’assassinat de l’un de leur par les MNLRC à Bétoko, ont assassiné trois sujets musulmans, dont un notable très respecté par tout le monde et qui intervient régulièrement dans des conflits locaux pour départager pacifiquement les belligérants. Son assassinat n’a pas été du tout apprécié par la population de toute confession de Paoua et le MNLRC, ex-faction du MPC, en a profité pour déployer ses hommes stationnés à Pougole dans le centre-ville de Paoua pour, soi-disant, protéger les musulmans.

Dans le souci de se protéger, les musulmans locaux se sont arrangés cet après-midi pour quitter la ville de Paoua, ce qui n’a pas plu à la population civile qui manifeste en ce moment leur mécontentement. Les négociations, menées par la Minusca et les autorités de la ville, sont en cours avec les notables de la confession musulmane pour le dénouement de la situation dans le calme.

Par contre du côté des combattants de la Révolution et Justice qui ont fait appel aux anti-Balaka de Bozoum, ils sont actuellement en route vers Béboura, une localité proche de Paoua, pour affronter les combattants du MNLRC encore dans le coin.

Rappelons que le MNLRC et RJ se sont coalisés depuis plus de deux ans avant de s’affronter le mardi dernier à Bétoko suite à l’assassinat d’un chef de la RJ par les MNLRC.La suite, tout le monde connait, les combats se sont signalés partout autour de Paoua entre les RJ et les MNLRC.

 

Copyright2018CNC.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.