Centrafrique : affrontements violents entre deux factions Anti-Balaka à Bangassou.

Publié le1 janvier 2018 » 18227» De...Alain Nzilo »

Centrafrique : affrontements violents entre deux factions Anti-Balaka à Bangassou.

 

 

les combattants Anti-balaka. ©autremédia.

 

 

Bangui, le 2 janvier 2018.

Par : Anselme Mbata, CNC.

 

Depuis quelques jours, les affrontements sanglants inter-anti-balaka ont repris dans la ville de Bangassou et sa région. En cause, le règlement de compte entre deux frères d’armes Anti-balaka à Béma, un village proche de Bangassou, ayant abouti à l’assassinat de l’un des deux. Par représailles, les deux factions Anti-balaka se sont mises à s’entretuer jusqu’à Bangassou.

 

Située dans le sud-est de la République centrafricaine, la ville de Bangassou, chef-lieu de la préfecture de Mbomou, a connu un semblant d’accalmie depuis le déploiement des forces spéciales portugaises de la Minusca il y a environ dix jours. Hors-mis la récente sortie musclée d’un groupe des déplacés musulmans armés dans le camp de l’église catholique qui ont tiré, sans distinction, dans les quartiers environnants du camp, la ville semble retrouver un semblant de la normalité.

Entre-temps à Béma, une commune proche de la ville de Bangassou, ce sont les règlements de comptes armés, sous fond de partage disproportionné des butins de braquages, qui s’érigent en calvaire quotidien de la population. Le dernier règlement en date, est l’égorgement de Désiré, un conseiller tactique des Anti-balaka ce vendredi 29 décembre 2017.

Le présumé assassin a pris la fuite pour Bangassou, ce qui n’a pas plu à ses compagnons d’armes de Béma qui ont décidé d’user leur droit de poursuite jusqu’à Bangassou en vue de venger de l’assassinat de leur conseiller Désiré. Cette nouvelle a mi la ville de Bangassou sous tension et a poussé un autre groupe rival des miliciens à neutraliser mortellement un chef Anti-balaka surnommé « le général Nganda », ancien coupeur de route, dit anti-zaraguinaen sango, et reconverti en chef Anti-balaka à Bangassou

Le bilan mortel, depuis la veille de Nouvel An à Bangassou, fait état de plus de 7 morts dans les différentes opérations de représailles effectuées par les différentes factions rivales des Anti-Balaka.

Les forces de Défense et de Sécurité déployées dans la ville sont intervenues pour calmer les esprits et les tensions, mais la situation reste toujours tendue dans la ville.

 

 

Copyright2018CNC.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.