Centrafrique : la Mocaf annonce l’augmentation des prix de boissons en 2018

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : la Mocaf annonce l’augmentation des prix de boissons en 2018

 

 

L’emblème de la brasserie MOCAF. Photo Éric Ngaba, CopyrightCNC.

 

 

Bangui 04 janvier 2018, CNC.

Par Eric NGABA

 

La brasserie MOCAF, société agroalimentaire spécialisée dans la fabrication de boissons en Centrafrique, a annoncé l’augmentation de ses produits et de la capacité de sa production durant l’année 2018. L’annonce a été faite le 30 décembre 2017 au cours d’un point de presse tenu conjointement par le Directeur général et le chef de service commercial de la brasserie Mocaf à Bangui.

 

40 francs CFA sur la grand model et 20 Francs CFA sur le petit model des boissons tandis que la production connaitra une augmentation de 24 milles par heure pour les grands modèles et 21 milles pour les petits modèles.

 

Face aux multiples questions et plaintes de la population centrafricaine, la brasserie Mocaf a clarifié. Les prix de boissons vont connaitre une augmentation conformément à la loi des finances 2018. D’après Antoine Gbakoyen, Chef de service commercial et ventes, cette augmentation à la surprise des consommateurs intervient suite à la décision du gouvernement centrafricain qui va prélever les impôts sur les bossons de la Mocaf.

 

Le Chef de service commercial a indiqué que la loi des finances 2018 a ajouté 40 francs CFA sur chaque grand model de la boisson et 20 Francs CFA sur le petit model. Ce qui oblige, a-t-il martelé, la brasserie d’augmenter les prix de ses produits.

Outre l’augmentation des prix de boisson à la brasserie, la Mocaf développe la capacité de sa production.

 

L’augmentation de la production est due à la donation de la brasserie à des nouvelles machines modernes par le Groupe Castel. A en croire le Directeur général de la Mocaf, M. Bérenger les nouvelles machines produisent par heure 24.000 pour le grand modèle de boisson et 21.000 pour le petit modèle.

 

Par ailleurs, ces nouvelles machines qui remplacent les mains d’œuvres ne causeront pas les cas de licenciement du personne de la brasserie a échangé avec la presse nationale en cette fin de l’année 2017.

Au contraire, a rassuré Antoine Gbakoyen, la Mocaf recrute 14 nouveaux agents qui seront formés spécialement pour l’utilisation de ces machines modernes qui permettront à la brasserie de produire des boissons de meilleure qualité.

 

En justifiant la hausse de la consommation qui occasionne la carence des boissons, le Directeur général de la Mocaf a dénoncé le comportement de certains grossistes qui profitent de la naïveté des consommateurs pour augmenter de manière exagérée les prix des boissons, alors que les prix ne sont pas souvent augmentés à la brasserie.

 

Copyright2018CNC.

 

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.