Centrafrique : le Comité d’organisation des obsèques de Vey-Zo lève la voile sur les allégations de manipulation

Publié le12 janvier 2018 » 18381» De...Alain Nzilo »

Centrafrique : le Comité d’organisation des obsèques de Vey-Zo lève la voile sur les allégations de manipulation

 

Les membres du comité d’organisation d’obsèque de l’artiste de Hip-Hop. Crédit photo : Éric Ngaba, ©CNC.

 

 

Bangui 11 janvier 2018, CNC.

 Par Eric NGABA

 

La mort de l’artiste du Hip-hop centrafricain, Merveille Parfait Gonikara alias Vey-Zo dont les circonstances de son accident mortel restent encore non élucidées, a fait couler des salives. Face aux multiples allégations de toutes sortes après sa mort, le Comité d’organisation des funérailles de Vey-Zo a coupé court aux préjugés faits sur certains membres dudit comité dont Bienvenu Gbadora, sur les circonstances de la mort de l’  artiste rappeur et sur l’incitant survenu entre l’artiste Losseba Ngoutiwa et les éléments des FACA.

 

L’artiste rappeur Vey Zo est décédé le 31 décembre 2017 à l’hôpital communautaire de Bangui des suites d’un accident dont les circonstances demeurent floues. Pour le Comité d’organisation des funérailles de Vey-Zo, seule une enquête diligentée par les autorités du pays pourra permettre de déterminer les circonstances ayant conduit à la mort l’artiste rappeur du Groupe Ngaragba Music.

 

Lors d’une conférence de presse tenue mercredi dernier par ce comité composé entre autres des artistes Idyle Mamba, Bienvenu Gbadora, Benji Le Pacha, et le Manager de Vey-Zo, Samick Pro, les artistes centrafricains ont pris conscience de ce qui arrive au milieu artistique et ont décidé prendre leur destin en main. C’est une révolution du milieu artistique centrafricain, et la mort de Vey-Zo n’est qu’un élément déclencheur, disent-ils.

 

Tout en remerciant le public centrafricain, les artistes et les autorités du pays, le Comité a présenté ses excuses pour l’incident survenu au retour de l’enterrement de Vey Zo à PK9 sur la M’baiki. Le Comité a déploré cet incident ayant opposé l’artiste musicien Losseba Ngoutiwa et certains éléments de Forces Armées Centrafricaines (FACA), suite à une altercation.

 

Le Comité a exhorté le public centrafricain d’éviter la polémique sur cet incident car les uns et les autres se sont excusés. « Personne d’entre l’artiste et les FACA n’a tort ni raison », d’après l’artiste Idyle Mamba, membre de ce Comité d’organisation.

 

Par ailleurs, l’artiste Bienvenu Gbadora a balayé du revers de la main les interprétations non fondées sur sa personne lors des funérailles de Vey-Zo dit Pasteur de la rue.

 

En outre, le Manager du Rappeur Vey-Zo a rejeté en bloc les allégations selon lesquelles, son artiste aurait bu abusivement de l’alcool et de l’analgésique Tramol ayant l’entrainé à l’accident mortel. D’après lui, le médecin de Vey-Zo lui a interdit de prendre de l’alcool depuis son hospitalisation après l’incident avec un officier des FACA il y a quelques mois à Bangui.

 

Afin de pérenniser la mémoire de l’icône du rap centrafricain, les artistes centrafricains à travers ce Comité vont organiser un grand concert ce samedi 13 janvier 2018, en guise de la veillée finale des funérailles du disparu en attendant le quarantième jour. Mais désormais, a informé le Comité, un festival artistique dénommé Festi-Veyzo est dédié en mémoire de l’artiste disparu, chaque 6 janvier, date de son décès.

 

 

 

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.