Centrafrique : Le portugais Herminio Maio pend la tête de l’Eutm

Publié le15 janvier 2018 » 18442» De...Alain Nzilo »

Centrafrique : Le portugais Herminio Maio prend la tête de l’Eutm

 

 

le nouveau commandant de l'EUTM monsieur MAIO

Le nouveau commandant de l’EUTM. Photo : Fred Krock, Copyright2018CNC.

 

 

Bangui, le 16 janvier 2018.

Par : Fred Krock, CNC.

 

Jeudi 11 janvier 2018, au Camp Moana (Ucatex) à Bangui a eu lieu la cérémonie de changement de commandement à la tête de l’EUTM, la Mission européenne pour la formation opérationnelle des Forces armées centrafricaines. L’espagnol Fernando Garcia Blazquez a passé la main au portugais Herminio Maio à la tête de la mission. C’était en présence de certains Ministres Mme Marie Noëlle Koyara de la défense et M. Henri Wanzet Linguissara de la sécurité publique. A leurs côtés, on notait la présence de l’ambassadrice de l’Union Européenne en Centrafrique, Samuela Isopi, Parfait Onanga Ananga, représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies, le représentant de l’ambassade de la France.

Depuis 2013, la Centrafrique continue de traverser une interminable crise qui a vu le déclin de son armée nationale. Au moment où les exactions des groupes armés non réguliers continuent de battre leur plein à l’intérieur du pays, les centrafricains attendent impatiemment de voir leur armée nationale revenir sur la scène sécuritaire du pays, afin de garantir la sécurité des biens, personnes et du territoire centrafricain. Avec la levée partielle de l’embargo sur les armes à destination de la RCA obtenu par la Russie qui devrait livrer des armes aux FACA, et deux bataillons des FACA déjà entrainés, ce vœu est presque en voie d’être exaucé. En parallèle, le gouvernement centrafricain avec l’appui de l’Union Européenne de par sa mission de training, l’EUTM RCA, depuis mi 2016, est en train de procéder à l’entrainement des FACA en vue de refonder une armée républicaine, moderne et proactive et surtout une armée de garnison. L’EUTM RCA qui est à sa quatrième rotation, reflète l’engagement constant de l’Union Européenne auprès de peuple centrafricain qui aspire à avoir une armée professionnelle et opérationnelle. La mission aide aussi le pays avec de multiples dons et appuis financiers. Nous pouvons citer en guise d’illustration la construction d’un nouveau bâtiment du tribunal de grande instance de Bangui qui a permis à l’installation et l’opérationnalisation de la Cour Pénale Spéciale et la réhabilitation de certaines écoles dans la commune de Bégoua. Le général espagnol Fernando Garcia Blazquez a rendu le commandement à son successeur, le général portugais Herminio Teodoro Maio, qui, à cet effet, est devenu le quatrième commandant de l’EUTM RCA après le général français Hautecloque-Raisz, puis le général belge Herman Ruys et enfin le général espagnol qui vient de lui passer la manche. Soulignons qu’à l’issue de cette prise de commandement de la mission européenne par un général de brigade portugais, le Portugal, qui compte d’ores et déjà plus de 160 militaires en Centrafrique, dont la plupart sont des commandos au sein de la MINUSCA, va commander pour la première fois une mission militaire européenne en Afrique. « Nous assumons cette responsabilité dans la suivie de notre participation dans des rotations précédentes avec un contingent renforcé de 45 soldats portugais, qui, aux côtés de leurs frères d’armes des 10 autres pays européens assurons la continuité de cette mission. » a entamé le général Maio dans son discours de circonstance. Notons que le quatrième mandat de l’EUTM RCA, sous l’impulsion du général Maio poursuivra les efforts qui visent à la réorganisation de l’ensemble de l’outil de défense centrafricain, avec l’étroite coopération avec l’ensemble des acteurs la communauté internationale, en particulier la délégation européenne et la Minusca. En effet, l’enjeu de la mission du nouveau mandat sera très considérable, en ce sens que les deux bataillons déjà formés seront bientôt armés par la livraison russe et seront déployés. Il convient d’ajouter aussi que la France a aussi manifesté un vœu de livrer des armes pour les FACA. Ainsi, le problème de l’armement et donc aussi de déploiement, qui ralentissait le rythme de l’entrainement des compagnies de FACA au départ, est plus ou moins résolu. Cela va sans dire que le nouveau commandant de l’EUTM devrait recadrer le timing de la mission pour pouvoir répondre au vœu des populations et des autorités centrafricaines de déployer très rapidement l’armée nationale sur toute l’étendue du territoire. « Nous sommes là pour continuer le bon travail déjà fourni par les rotations antérieures au profit des forces armées centrafricaines mais aussi dans la cadre de la stabilisation du pays », a expliqué le nouveau commandant de l’EUTM. Rappelons que la mission de l’EUTM RCA s’articule autour de trois différents piliers à savoir l’entrainement des FACA qui tient aussi en compte la formation des ex combattants qui seront insérés au sein des FACA dans le cadre de DDRR et aussi la formation des formateurs qui consiste à former des sous-officiers et officiers de FACA qui prendront le relai des instructeurs européens de l’EUTM. Le deuxième concerne l’éducation. Des renforcements de la capacité et des cours sont transmis aux FACA pour leur épanouissement intellectuel. Ainsi L’informatique, le leadership, le combat, le combat rapproché, droit international, les droits de l’Homme et prévention de la violence sexuelle sont des connaissances qui leur sont transmises pour faire d’eux une armée professionnelle et moderne. Le dernier volet concerne le conseil administratif. Ainsi, L’EUTM accompagne l’Etat-major des Armées et le ministère de la défense dans l’élaboration de tous les documents qui régulent l’organisation et la gestion de l’armée centrafricaine. « Ces sont des grands objectifs, je suis très engagé à tenir très rapidement m’adapter au rythme pour continuer dans le sens du succès de notre mission », a affirmé le général portugais au micro des journalistes lors d’une conférence de presse à la fin de la cérémonie. En somme, les défis sont nombreux, ainsi nous souhaitons bon vent à la nouvelle rotation de la mission européenne pour qu’enfin le déploiement total des FACA soit effectif.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.