Centrafrique : quand le ministre Bokassa tourne la page Touadera et s’apprête à quitter le gouvernement Sarandji.

Par ...Alain Nzilo Publié le 31-03-2018 - Modifié le 31-03-2018

Centrafrique : quand le ministre Bokassa tourne la page Touadera et s’apprête à quitter le gouvernement Sarandji.

 

 

Le ministre Jean-Serge Bokassa.

 

 

 

Bangui, le 1er avril 2018.

Par : Gisèle Moloma, CNC.

 

Malmené depuis son entrée au gouvernement de Sarandji en avril 2016, l’ex-candidat à la présidentielle de 2015-2016 et l’un des deux soutiens de poids du Président Touadera lors du second tour de 2016, le ministre Jean-Serge Bokassa vient de tourner la page de l’ère Touadera et s’apprête en ce sens, à officialiser son départ du gouvernement du docteur Sarandji dans les jours à venir.

 

Même si dans le gouvernement certains collègues du ministre Bokassa alias Jack Bauer pensent que le départ du gouvernement de celui-ci serait matériellement déjà acté depuis quelques semaines, mais du côté de la Présidence, on tente de faire perdurer le suspense inutilement.

Cependant, certains faits et gestes du ministre montrent clairement à l’opinion nationale que le rêve de faire partie de l’équipe Touadera après sa victoire à la présidentielle de 2016 n’est qu’un vieux souvenir du passé pour lui.

Même le conseil des ministres, l’homme ne participe pratiquement plus . Il vient comme bon lui semble, parfois en retard, parfois à la fin du conseil.

D’ailleurs, le dernier événement de 8 mars dernier  orchestré par l’entourage de Touadera contre sa personnalité  lui a montré clairement qu’il ne fait plus partie de leur navire.

Selon l’une de nos équipes qui a pu assister à la scène, lors de la cérémonie de la journée internationale des femmes organisée par le chef de l’État à l’hôtel Ledger de Bangui  le 8 mars dernier, le ministre de l’Administration du territoire monsieur Jean-Serge Bokassa, arrivé en retard après le chef de l’État, a été empêché par les gardes présidentielles de mettre les pieds dans l’hôtel. Il a été bloqué devant le portail, ce qui l’a totalement choqué. Après cela, l’homme ne participe plus à la cérémonie organisée par le pouvoir en place, ni par le gouvernement. Autant pour la cérémonie du deuxième anniversaire du pouvoir de Touadera organisée en grande pompe le 30 mars 2018 dans le stade 20 000 place à Bangui, autant pour la cérémonie de fin de formation des soldats Faca à Bérongo, dans la concéssion de son père ce samedi 31 mars 2018.

Pendant que le pouvoir traine les pas pour annoncer son départ de leur équipe, le ministre Bokassa, quant à lui, s’active déjà dans l’opposition et du coup, réorganise son futur pour l’échéance de 2020.

 

Copyright2018CNC.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.