Centrafrique : l’Académie de la Paix et du Développement Durable observe avec effroi les tragiques événements qui se sont enchainés dans le 3ème arrondissement de la ville de Bangui

Publié le12 avril 2018 » 20107» De...Alain Nzilo »

Centrafrique : l’Académie de la Paix et du Développement Durable observe avec effroi les tragiques événements qui se sont enchainés dans le 3ème arrondissement de la ville de Bangui

                                                                                              

 

 

 

 

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE N°2018-001/PR/APDD

 

 

L’Académie de la Paix et du Développement Durable observe avec effroi les tragiques événements qui se sont enchainés dans le 3ème arrondissement de la ville de Bangui, la capitale de la République Centrafricaine, les 8 et  avril 2018 et toutes leurs conséquences.

Elle appelle au calme, à la raison et à la retenue, l’ensemble de la population centrafricaine sans distinction aucune.

Elle prie instamment les autorités Centrafricaines et la communauté internationale à leurs côtés dans le strict respect de la constitution centrafricaine dans toute sa dimension, et les résolutions successives des Nations-Unies, de tout mettre en œuvre, pour ramener, de toute urgence, la paix et la quiétude auprès de la population gravement traumatisée par l’ampleur des troubles à l’ordre public, par la voie du dialogue direct et des négociations apaisées.

 

L’Académie de la Paix et du Développement Durable déplore les victimes innocentes ainsi sacrifiées et présente toutes ses profondes et fraternelles condoléances aux familles éplorées.

Elle salue la mémoire du soldat de la Paix ayant perdu la vie dans un sacrifice ultime et fraternel au service du peuple centrafricain.

Elle présente toutes ses condoléances les plus émues à sa famille, au peuple frère et au gouvernement Rwandais engagés résolument depuis le début de la crise pour la stabilité et la Paix en Centrafrique.

Le rétablissement complet et urgent de l’autorité de l’État sur les 623000 km2 du territoire reste la seule voie crédible, incontournable et souhaitée sur le difficile chemin de la paix durable et de la cohésion sociale, gages du Vivre Ensemble en République Centrafricaine.

 

 

Bangui 12 Avril 2018

 

Madame Antoinette MONTAIGNE

Présidente, Ancienne Ministre

de la Réconciliation Nationale.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.