Centrafrique : quand les utilisateurs mobiles de la société Orange frustrés après la perte subite de leur crédit d’appel.

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : quand les utilisateurs mobiles de la société Orange frustrés après la perte subite de leur crédit d’appel.

 

 

 

 

 

Bouar, le 28 avril 2018.

Par : Gervais Lenga, CNC.

 

Depuis vendredi 27 avril dans la soirée, des nombreux utilisateurs mobiles de la ligne orange, plus particulièrement ceux de la ville de Bouar, sont en colère contre leur opérateur téléphonique. En cause, la disparition subite de leurs crédits d’appel qu’ils n’ont pas utilisés.

 

Ce samedi matin, on ne parle que de ça : « Orange a avalé tout mon crédit cette nuit alors que j’ai transféré sur ma ligne un crédit de 1000 francs CFA hier soir et je n’ai pas fait d’appel », explique un gendarme en poste à Bouar.

Ce constat, loin d’être isolé en termes d’ampleur, est partagé par un bon nombre d’utilisateurs de la ligne téléphonique mobile d’Orange Centrafrique qui n’arrivent pas à comprendre pourquoi à chaque fois, cette « escroquerie » n’a pas cessé depuis des années dans le pays.

Pour Firmin Gaza, un autre utilisateur de la ligne orange, c’est quasiment chaque week-end qu’il perd son crédit d’appel sans aucune explication de la part de son opérateur. D’ailleurs, selon son témoignage, il aurait appelé ce samedi le service d’appel de son opérateur pour solliciter le remboursement de son crédit avalé, mais l’agent d’appel en ligne lui aurait coupé l’appel quand il a fini de lui expliquer les faits.

Ici à Bouar, nombreux sont ceux qui pensent que cette « escroquerie «  de la part de la société Orange serait bien préparée par son auteur, car, les faits sont souvent constatés que le week-end comme si l’opérateur évite minutieusement d’affronter les victimes le lendemain de l’acte. Ce qui est sur, la ville de Bouar n’est pas la seule à être touchée par cette vague d’escroquerie.

En faisant ce reportage, d’autres clients de la Télécel ont aussi parlé de la disparition de leur crédit d’appel sans avoir passé un appel. Comme si, la Société Orange n’est pas la seule à pratiquer cette « escroquerie » au credit d’appel.

En tout cas, les victimes sollicitent, à défaut d’une solution de la part de leur opérateur, l’intervention du gouvernement et de l’Agence de Régulation de la Télécommunication en Centrafrique (ART RCA) pour résoudre ce problème récurrent dans le pays.

Du côté des opérateurs téléphoniques, on nous parle du caprice de la machine, mais les techniciens font de leur mieux pour résoudre ce problème pour tout bon.

De Bouar, Gervais Lenga pour CNC.

 

 

Copyright2018CNC.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.