Centrafrique : Le nouvel ambassadeur Chen Dong de Chine annonce de bonne coopération

Publié le29 avril 2018 » 20449» De...Alain Nzilo »

Centrafrique : Le nouvel ambassadeur Chen Dong de Chine annonce de bonne coopération

 

 

 

Le nouvel ambassadeur de chine en Centrafrique Chen Dong. Credit photo : CNC Fred Krock.

 

 

Bangui, le 30 avril 2018.

Par : Fred Krock, CNC.

 

« Je voudrais tout d’abord délivrer un message au peuple centrafricain : ‘’Mbi bara ala mingui (je vous salue tous)’’, a déclaré le nouvel Ambassadeur de Chine en Centrafrique Chen Dong. « Votre pays, poursuit-il, est très important en Afrique », expliquant que, d’abord du point de vue géographique, la République centrafricaine occupe une position stratégique au carrefour du continent noir. « Votre enclavement doit être considéré comme un atout », a renchéri Chen Dong. Ensuite, selon le diplomate, la RCA est un pays stratégique pour sa richesse, puisque dans la discussion avec le Ministre des mines, des points essentiels ont été débattus quant aux ressources minières. « Nous avons décidé dans l’immédiat d’envoyer des Cadres centrafricains en Chine pour être formés. Nous comptons diversifier notre coopération », a-t-il ajouté.

En effet, il y a dix jours déjà que le successeur de Ma Fullin a pris poste à l’Ambassade de la République Populaire de Chine à Bangui. Vendredi 27 avril dernier, le diplomate a été reçu en audience par le Ministre des Mines, Léopold Mboil-Fatrane à son cabinet. A l’occasion de cette première rencontre de prise de contact, le nouvel Ambassadeur a avoué que la position géographique du pays de Boganda, au carrefour de l’Afrique, est plutôt un atout qu’un handicap.

C’est à huit-clos que le tête-à-tête s’est déroulé entre le Ministre Mboli-Fatrane et l’Ambassadeur de Chine, Chen Dong. Il aura fallu le point fait par le diplomate à la sortie de l’audience pour se faire une idée de quoi a-t-il été question entre les deux hommes.

« La Chine a une politique claire envers l’Afrique en général », a déclaré Chen Dong qui rappelle qu’à l’époque du Président Moa Zedong, la Chine a estimé que n’importe quel pays, fort ou faible, pauvre ou riche, grand ou petit, « on est tous égaux ». Maintenant, au temps du Président Xi Jinping, la Chine souhaite établir une communauté de destin avec le monde et surtout avec les pays amis et frères de l’Afrique. « Et nous, Ambassade de Chine, travaillons dans ce principe. Rassurez-vous, nous allons avoir une bonne coopération dans ce sens », a-t-il conclu avant de lancer en langue Sango ‘’signuila mingui (merci beaucoup)’’.

Pour sa part, le Ministre des Mines, Léopold Mboli-Fatrane a indiqué avoir rappelé au nouvel Ambassadeur les priorités de la coopération avec la Chine. « Nous avons réitéré à Monsieur l’Ambassadeur que nos grandes attentes en matière des Mines tournent autour de l’évaluation du potentiel réel de nos ressources de manière précise. Nous avons souvent parlé des indices miniers, mais sans savoir exactement ce que cela implique en terme de quantité et en terme de qualité. De cela dépendra une bonne planification de notre développement », a souligné le Membre du gouvernement.

Notons que le nouvel ambassadeur a pain sur la planche, car si son prédécesseur Ma Fullin a relevé le défi du Pont Sapéké à Bangui, lui Chen Dong est sollicité pour accélérer les travaux du barrage hydroélectrique de Boali 3, des chantiers agricoles, sans compter l’appui institutionnel à l’administration en reconstruction, ainsi qu’aux médias.

 

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.