Centrafrique : déclaration du FPRC sur la situation politique en RCA.

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : déclaration du FPRC sur la situation politique en RCA.

 

 

Le général du FPRC Noureddine Adam.

 

 

DÉCLARATION DU FPRC

 

 

Par rapport à l’évolution et à l’analyse de la situation politique en RCA, le FPRC déplore l’attitude passive et négative des dirigeants actuels qui a pour conséquence la persistance de la crise qui nécessite une politique de reconstruction urgente. Le Gouvernement reste quoi et ne réagit pas positivement devant cette situation. À titre d’exemple : à l’intérieur même de la capitale, des barricades sont érigées entravant la libre circulation des biens et des personnes.

           Le FPRC regrette l’attitude négative envers les autorités supérieures de la Nation.

          Le FPRC note l’existence partielle de l’Autorité politique mettant en cause la dignité du Chef de l’Etat.

         Le FPRC attaché au système et au principe de la paix s’accorde à la démarche de l’Union Africaine pour la résolution définitive de la crise centrafricaine.

           Le FPRC condamne avec toutes les énergies possibles les violences perpétrées partout dans le pays.

           Le FPRC demande au Gouvernement à quand la date du Dialogue inclusif tant attendu ?

         Le FPRC souhaite que l’Union Africaine et certaines organisations internationales accélèrent le processus de la résolution de la crise en Centrafrique que le Gouvernement tente de rendre confessionnelle.

          Le FPRC rejette l’idée de la crise confessionnelle, dénonce la xénophobie et appelle la population à la vigilance.

         Le FPRC s’inquiète de la préoccupation de la Communauté Internationale faisant état de ce que ce sont les groupes armés qui déstabilisent le pays ,or en réalité c’est la Communauté Internationale avec leur Vieille Politique et, la mauvaise gouvernance, la marginalisation et l’injustice sociale prônées par les régimes successifs qui sont à l’origine de la persistance de la violence en Centrafrique.

           Les centrafricains sont capables pour la Renaissance de Centrafrique.

           La Communauté Internationale doit renoncer à l’ambiguïté.

 

 

Fait à Ndele, le 17 mai 2018.

                                                                                        

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.