Cameroun : MTN limoge une centaine d’employés

Par Destin André Mballa , Journaliste (CNC) Publié le 02-11-2018 - Modifié le 02-11-2018

Siège de l’opérateur téléphonique au Cameroun.

 

 

Cameroun : MTN limoge une centaine d’employés

 

 

 

L’opérateur de téléphonie mobile a fait savoir en début de semaine qu’il s’agit d’une stratégie visant à organiser lentreprise. Cependant, des sources internes dune chute du chiffre daffaire.

« La récente réorganisation de notre société a eu pour effet la suppression ou la transformation de certains postes de travail, dont le vôtre. Ainsi, avons-nous le regret de vous notifier, par la présente, la rupture du contrat de travail vous liant à MTN Cameroon, à compte du 31 octobre 2018 », c’est le contenu des différentes correspondantes adressées aux employés licenciés cette semaine chez MTN Cameroun.

En effet, l’opérateur de téléphonie mobile s’est séparé d’une centaine d’employés cette semaine au motif de « réorganisation » de l’entreprise.

Cependant, des sources internes évoquent plutôt la non-atteinte des objectifs annuels assignés aux divisions compétentes comme cause de ce licenciement massif.

Une non-atteinte des objectifs qui aurait détérioré les états financiers de l’entreprise. Ceux-ci (états financiers) ont été sanctionnés par une baisse de 8% du chiffre d’affaire de MTN Cameroun en fin 2018.

A en croire un cadre qui s’est exprimé sous l’anonymat, MTN Cameroun autrefois enregistrait par trimestre une recette de 60 milliards FCfa. Aujourd’hui, c’est à peine si cette recette atteint 50 milliards Fcfa.

A côté de ces contre-performances financières d’autres informations font état, sans plus de détails de détournements de fonds découverts dans l’entreprise. Des détournements qui ont été opérés à l’époque où la Sud-Africaine Philisiwe Sibiya dirigeait l’entreprise.

Cette dernière a d’ailleurs démissionné de son poste en décembre 2017 après un bail de 3 ans. Par ailleurs, il ressort également que MTN est entrain  d’essayer de se débarrasser de quelques employés recruté de manières fantaisistes il y a plusieurs années.  Car ces recrutements fantaisistes, n’obéiraient à aucun critère objectif de performance.

…..

 

Par : N. Mballa, CNC.

Share this post
Tags

Les commentaires sont fermés.