Centrafrique : audits de la transition, les Centrafricains attendent impatiemment la conclusion de la cour de compte.

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : audits de la transition, les Centrafricains attendent impatiemment la conclusion de la cour de compte.

 

 

L'ancienne Présidente de transition en Centrafrique Catherine Samba-Panza

L’ancienne Présidente de transition en Centrafrique Catherine Samba-Panza

 

Bangui, le 09 août 2017

Par : Bienvenu ANDALLA CNC,

 

Un bien qui finit bien ou un mal qui finit mal. C’est probablement ce que les Centrafricains attendent de savoir après la transition qui s’est achevée il y a bientôt 2 ans. Samba-Panza a-t-elle bien géré selon les principes de la bonne gouvernance ? Seule la Cour des comptes, une institution de la république pourra nous édifier. Seulement ses conclusions traînent encore.

Même si les Centrafricains commencent petit à petit à oublier les deux ans chaotiques de la transition dirigée par l’ancienne Présidente Catherine Samba-Panza, le népotisme et le détournement des deniers publics érigés en mode de gouvernance par la Présidente Catherine Samba-Panza sont restés vifs par contre dans la mémoire des nombreux compatriotes.

Le Président Faustin Archange TOUADÉRA, lors de sa prise de fonction en mars 2016, avait marqué les esprits dans l’un de ses discours qu’il allait diligenter un audit complet de cette transition chaotique. Près de 24 mois passés, les Centrafricains attendent impatiemment la conclusion de cet audit. Des dizaines des véhicules de luxes ont disparu du parc automobile de la présidence de la république, des milliards de francs CFA également ont été empochés illégalement par le clan présidentiel…, telles sont les traces visibles laissées par les autorités de la transition après leur départ du pouvoir en mars 2016.

Seulement deux ans au pouvoir (2014-2016), la Présidente Catherine Samba-Panza a su piller son pays comme si elle a duré plus de 15 ans à ce poste. Certains observateurs politiques du pays ont comparé, d’après leur calcul, les fortunes du clan Samba-Panza à celles de la famille du President congolais Denis Sassou Nguesso. Afin de calmer les esprits des Centrafricains qui sont pour la plupart favorables à l’idée de traduire devant la justice l’ancienne Présidente de transition Catherine Samba-Panza, le Président Touadéra avait annoncé publiquement qu’il allait commander un audit général de toute la période de la transition 1 ( période dirigée par le chef rebelle Michel Djotodia) et 2 (celle pilotée par Catherine Samba-Panza). La Cour des comptes a été mandatée pour procéder à cet audit.

Alors qu’on vient de franchir le cap de 12 mois depuis le démarrage des travaux de vérification et d’analyse des comptes de l’État pour la période couvrant les deux phases de la transition, les Centrafricains semblent s’impatienter de connaître la conclusion de ces travaux des juges de la Cour des comptes.

D’après un leader de l’opposition contacté par CNC sur le sujet, il est fort probable que Madame Catherine Samba-Panza soit ménagée d’autant plus que les deux personnalités se sont retrouvées à plusieurs reprises pour évoquer cette affaire.

Pour Monsieur Salet, étudiant à l’université de Bangui, le Président Touadéra n’a de choix que de publier la conclusion de cet audit de la transition. Sinon, il serait tenu coresponsable du dégât financier ou matériel causé par les autorités de la transition. L’ancienne Présidente de la transition Catherine Samba-Panza pourrait-elle être un jour inquiétée par cet audit ? Probablement non selon un proche collaborateur du Premier ministre Simplice Mathieu SARANDJI. Pour lui, sa récente nomination à l’Union africaine va certainement peser sur le résultat de l’audit. Entre temps pour les Centrafricains, Madame Catherine Samba-Panza n’est pas la seule à diriger cette transition, ses enfants et d’autres personnes de son clan y ont participé activement. Et FLN la conclusion des juges pourrait éclairer le peuple centrafricain.

 

Copyright2017CNC.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.