Centrafrique : braquage à l’hôpital régional de Bria.

Par Moïse BANAFIO , Journaliste et correspondant du CNC à Bria Publié le 23-10-2018 - Modifié le 23-10-2018

Patrouille des soldats de la Minusca devant le MSF à Bria.

 

 

Centrafrique : braquage à l’hôpital régional de Bria.

 

 

Ce lundi 22 octobre aux alentours de 23 heures locales, un groupe de trois personnes lourdement armées ont pu pénétrer par effraction dans l’enceinte de l’hôpital régional et universitaire de Bria avant de s’emparer des matériels du travail et quitter le lieu.

 

Selon des informations recoupées sur place, les assaillants, lourdement armés, ont fait leur irruption dans l’enceinte de l’hôpital par la porte de secours située à l’arrière du bâtiment.

En constatant leur présence, l’hygiéniste du Médecin sans frontière, qui est toujours sur le lieu de son travail avec ses outils, quitte le lieu très rapidement pour alerter les soldats de la MINUSCA en couverture sécuritaire devant l’hôpital. Malheureusement à leur arrivée sur le lieu, les assaillants ont déjà pris la fuite.

Entre temps, les braqueurs, avant de quitter le lieu, ont pris avec eux un groupe Moto-pompe du service WatSan.

D’autre part, ce braquage spectaculaire soulève d’autres interrogations concernant cet hygiéniste du MSF qui semble travailler encore à 23 heures alors que ses collègues ont déjà quitté le boulot depuis 17 heures.

Alors, on se demande pourquoi le MSF n’a pas pris des dispositions nécessaires pour entreposer certains outils, qui sont d’ailleurs déplaçables, dans un endroit bien verrouillé et sécurisé ?

La ville de Bria, située à environ 525 kilomètres au centre-est de Bangui la capitale, est contrôlée par plusieurs groupes armés, dont le FRONT POPULAIRE POUR LA RENAISSANCE DE CENTRAFRIQUE (FPRC), de Nourredine Adam et la milice Anti-balaka.

 

 

Bria, Moïse Banafio pour CNC.

Share this post
Tags

Les commentaires sont fermés.