Centrafrique : braquage spectaculaire du véhicule de l’ONG CAEB à Gambo par des miliciens Anti-balaka.

Publié le2 septembre 2018 » 22757» De... Félix NDOUMBA, Journaliste et correspondant du CNC à Bangassou »

 

 

Centrafrique : braquage spectaculaire du véhicule de l’ONG CAEB à Gambo par des miliciens Anti-balaka.

 

 

 

En provenance de la ville de Bambari, un véhicule de l’ONG Caeb a été pris à partie par un groupe des Anti-balaka dans la ville de Gambo. Le chauffeur, pris en otage, tandis que le véhicule, vidé de son contenu, a été lui aussi confisqué par les assaillants.

 

Selon nos informations, un véhicule de l’ONG CAEB de marque Toyota Land-Cruiser BJ80 et immatriculé TT 602 BG, rempli des produits médicaux en provenance de la ville de Bambari pour l’hôpital communal de Gambo, a été pris à partie par un groupe des miliciens Anti-balaka le 26 août dernier.

Le chauffeur, qui est de la confession musulmane, est immédiatement pris en otage par les assaillants, tandis que le véhicule, qui est d’ailleurs vidé littéralement par les ravisseurs, est confisqué par ces derniers.

Dans le véhicule, hors-mis les produits médicaux, il y’avait aussi une moto Cross destinée pour les navettes entre la commune de Gambo et les villages environnants pour la distribution des produits médicaux aux malades qui n’ont pas pu se déplacer.

Informées de la situation, la population de Gambo et les autorités locales ont mené une démarche auprès des assaillants afin de libérer le chauffeur et le véhicule de l’ORGANISATION NON GOUVERNEMENTALE (ONG). Ce qui a permis d’ailleurs la libération du chauffeur quelques heures plus tard après sa prise en otage.

À Bangassou, la nouvelle de la prise du véhicule de l’ONG Caeb ne passe pas. Les soldats FACA, informés, ont pris un engagement d’aller négocier aux assaillants afin de libérer le véhicule et tout son contenu à sa propriétaire. Sans succès, les Anti-balaka ont refusé de libérer le véhicule.

Pour une seconde fois, le sous-préfet de Bangassou monsieur Richard Moïdemona, appuyé par des soldats FACA, y compris les Gendarmes et des policiers sont partis rencontrer ce samedi 1er septembre les ravisseurs à Gambo qui se trouve seulement à 70 kilomètres de Bangassou et négocier durant des heures. Finalement, ils ont lâché le pick-up rien que le pick-up. Concernant la moto et d’autres produits médicaux qui étaient dans le véhicule, les assaillants ont refusé catégoriquement de les remettre aux autorités.

 

 

Bangassou, Félix Ndoumba pour CNC.

Share this post
Tags

Les commentaires sont fermés.