Centrafrique : Bras de fer entre le Ministre Bokassa et le DG de la gendarmerie, l’une des victimes s’inquiète de son avenir professionnel

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : Bras de fer entre le Ministre Bokassa et le DG de la gendarmerie, l’une des victimes s’inquiète de son avenir professionnel

 

Gendares centrafricain

Bangui, le 18 avril 2017.

Par : Gisèle MOLOMA, CNC.

Surnommé Yaya Djamé par ses collègues gendarmes depuis la fin officielle du conflit opposant le Ministre de l’intérieur Jean-Serge Bokassa et son Directeur Général de la Gendarmerie nationale, Yaya Djamé faisait partie des gendarmes nommés par le Ministre et contestés par leur DG. Désormais ancien commandant de brigade du PK9 Bimbo, Yaya Djamé se dit inquiet de son avenir professionnel. En cause, les traces laissées par ce conflit extrême entre ses deux chefs hiérarchiques.

Nommé Commandant de Brigade de la gendarmerie territoriale du PK9 vers Bimbo par son Ministre de l’Intérieur et de l’Administration du Territoire Jean-Serge Bokassa, l’adjudant-chef Ndobet avait été contesté et chassé de force de son poste par son Directeur Général, le général Thierry-Marie METINKOE, qui n’avait pas accepté que le ministre Bokassa, selon son propre terme, « procédait uniquement au placement de ses propres parents sans penser aux parents gendarmes du Chef de l’Etat aux postes de responsabilité dans la gendarmerie ». Depuis son départ de son poste du PK9, l’homme est devenu populaire parmi ses collègues gendarmes qui n’hésitent plus à le surnommer Yaya Djamé, en faisant référence à l’ancien président Gambien chassé du pouvoir par une contrainte militaire de certains chefs d’État d’Afrique de l’Ouest.

Dans ses confidences avec ses collègues gendarmes, la désormais victime Ndobet alias Yaya Djamé se dit inquiet s’il serait bien vu à nuveau par son Directeur Général. En ce sens, il s’inquiète de son avenir professionnel car son Directeur Général est quand même un général de l’armée. Et dans notre pays, « un général de l’armée reste un général et le respect est total pour du moins, nous les sous-officiers bien formés et disciplinés », a conclu discrètement Yaya Djamé à ses collègues.

Du côté des deux belligérants, le temps en apparence, est calme mais la confiance n’est pas encore totalement rétablie et les malaises se font sentir s’ils se croisent. Entre temps, les autres victimes, frisées comme des poules mouillées, préfèrent jouer la carte du profil bas et de la discrétion pour ne pas réveiller la colère dormante du Général.

Rappelons qu’après l’intervention du président de la République Faustin archange TOUADÉRA en faveur du Directeur Général de la Gendarmerie nationale dans le conflit opposant ce dernier à son Ministre Jean-Serge Bokassa, le clan soutenant le Ministre sort totalement affaibli et fragilisé de ce conflit. Le Ministre quant à lui, est toujours isolé, certains parlent même de la réduction de son pouvoir ministériel en cas du remaniement du Gouvernement de Simplice Mathieu SARANDJI 1.

Copyright@2017CNC.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.