Centrafrique : de violents affrontements entre groupes armés à Batangafo.

Par ...Alain Nzilo Publié le 01-11-2018 - Modifié le 09-11-2018

Parfait Dosséli, is a nurse supervisor at Bossangoa’s hospital and he is working in the nutrition department. Every day, he provides treatment to malnourished children. He is pictured here giving intravenous treatment to a child suffering from a form of malnutrition called marasmus.

 

 

Centrafrique : de violents affrontements entre groupes armés à Batangafo.

 

 

De violents affrontements entre groupes armés ont eu lieu ce mercredi 31 octobre dans la localité de Batangafo au Nord de la République Centrafricaine.

 

Pendant ces affrontements, plus de 10,000 personnes se sont refugiées dans les enceintes de l’hôpital soutenu par MSF, tandis que plusieurs centaines d’autres ont pris la fuite vers la brousse. Trois camps de déplacés internes, de nombreuses maisons et le marché central ont été brûlés.

 

Les équipes de MSF présents sur place ont pu prendre en charge vingt blessés à l’hôpital de Batangafo, dont dix nécessitant une opération chirurgicale d’urgence. Parmi ces victimes, on déplore 1 décès à l’hôpital des suites des brûlures.

 

« La situation à Batangafo reste très tendue. La protection de la population et de la mission médicale restent nos principales préoccupations », déclare Omar Ahmed Abenza, Chef de Mission MSF en RCA.

 

« La situation humanitaire dans cette région devient de plus en plus préoccupante après des mois d’une relative accalmie, et cette dernière flambée de violence risque d’affaiblir davantage les communautés déplacées qui manquent de nourriture, d’abris et d’autres biens de base. » ajoute-t-il.

 

EN

 

1 November 2018

 

Violent fighting between armed groups took place this Wednesday 31 October in the locality of Batangafo in the northern Central African Republic.

 

During these clashes, more than 10,000 people fled to seek shelter in the MSF-supported hospital compound, while several hundred people fled to the bush. Three camps for displaced people, many houses, and the central market were all burned down.

 

MSF teams on site received 20 wounded people at Batangafo Hospital, including 10 requiring emergency surgery. Of these victims, one died in hospital as a result of severe burns.

 

« The situation in Batangafo remains very tense. The protection of the population and the medical mission remain our primary concerns, » says Omar Ahmed Abenza, MSF Head of Mission in CAR.

 

« The humanitarian situation in this region is becoming increasingly worrying after months of relative calm, and this latest outbreak of violence is likely to further weaken displaced communities that lack food, shelter and other necessities,” he added.

 

 

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.