Centrafrique : déclaration du parti KNK relative à la publication d’un article par l’ONG dénommée  » lutte contre la destabilisation de l’Afrique »

Publié le15 août 2018 » 22412» De...Alain Nzilo »

 

 

Centrafrique : déclaration du parti KNK relative à la publication d’un article par l’ONG dénommée  » Lutte contre la destabilisation de l’Afrique ».

 

 

DECLARATION N°003

 

En date du 11 Aout dernier, l’ONG dénommée « Lutte contre la déstabilisation de l’Afrique » a mis en ligne un article intitulé : « République Centrafricaine : BOZIZE annonCe la fin de la dictature française« .

La publication de cet article sous la plume d’un certain Nicolas KATEHE appelle de la part de notre formation politique les observations suivantes :

Depuis le retour à la légalité constitutionnelle en 2016, l’ancien Président BOZIZE n’a rien entrepris pour gêner ou contrarier les actions politiques des nouvelles autorités centrafricaines. Il reste légaliste et respectueux de la Constitution de la République.

Malgré cette attitude, l’ancien Président BOZIZE se trouve invariablement confronté à un climat de méfiance, de suspicion voire d’hostilité incompréhensible.

S’agissant de cet article, l’ancien Président BOZIZE n’a jamais établi un quelconque contact avec cette ONG et n’a aucun besoin de confier sa communication à celle-ci dont la mission est probablement aux antipodes de sa dénomination.

Notre formation politique dénonce et condamne cette grossière manipulation qui consiste à prêter de tels propos à l’ancien Président BOZIZE dans un dessein inavouable et de nature à semer la confusion dans les esprits.

A l’heure actuelle, l’ancien Président BOZIZE s’inscrit entièrement dans l’Initiative de l’Union Africaine à travers la « Feuille de Route pour la Paix et la Réconciliation en République Centrafricaine » dûment signée le 17 Juillet 2017 à Libreville (GABON) par le Gouvernement centrafricain à travers le Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et des Centrafricains de l’Etranger, Son Excellence Charles Armel DOUBANE.

L’ancien Président BOZIZE attend sereinement la tenue de ce Dialogue Politique Inclusif inter-centrafricain qui doit servir de cadre à l’analyse objective de la situation centrafricaine, à la fin de toutes les manipulations et à la renaissance de la Nation.

La situation que vit le Peuple Centrafricain au quotidien est assez grave et complexe. Il n’est point besoin de remettre de l’huile sur le feu et de partir en guerre contre le monde entier sauf à vouloir éloigner les chances de la Paix.

C’est pourquoi, notre formation politique exhorte, une fois de plus, les Autorités de notre pays à œuvrer dans le sens de l’apaisement et de la réconciliation à l’exemple de certains pays tels que la Guinée Equatoriale, le Tchad, le Congo et la Cote d’Ivoire qui ont pris des mesures courageuses allant dans le sens de laz décrispation politique.

 

Fait à Bangui, le 15 Aout 2018

 

Pour le Bureau Politique,

 

Honorable Bertin BEA,

Secrétaire Général,

Ancien Ministre

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.