Centrafrique : des tirs d’armes automatiques entendus cette nuit à Bouar, les Anti-Balaka seraient-ils à l’origine ?

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : des tirs d’armes automatiques entendus cette nuit à Bouar, les Anti-Balaka seraient-ils à l’origine ?

Les minutions des 3R présentées par les habitants de Bouar à la Préfecture de la Nana-Mambéré. CopyrightCNC.

Les minutions des 3R présentées par les habitants de Bouar à la Préfecture de la Nana-Mambéré. CopyrightCNC.

 

Bangui, le 4 février 2017

Par : Gisèle MOLOMA, CNC.

Depuis cette nuit aux environs de 20h, des tirs d’armes automatiques ont été entendus jusqu’à ce matin à Bouar. Toutes les rues étaient noires et les habitants se sont terrés chez eux durant toute la nuit. Que s’est-il passé réellement ?

Selon les premières informations recueillies sur place, les miliciens Anti-Balaka seraient à l’origine de cette détonation d’armes entendue cette nuit. En cause, des rumeurs sur un éventuel rapprochement ou collaboration des Casques bleus des Nations-Unies avec les éléments rebelles de 3R dirigés par le Camerounais Seddiki. D’ailleurs, l’une des deux victimes des rebelles de 3R de Bocaranga transportées en urgence sur Bouar aurait déclaré sur les antennes de la radio locale Maïgaro que le rapprochement entre les soldats Bangladesh de la MINUSCA et les rebelles des 3R à Bocaranga a été établi. Elle aurait même déclaré qu’elle a vu de ses propres yeux les Casques bleus distribué  des minutions à certains éléments armés des 3R afin d’attaquer leur ville. Par mesure de prévention, Des  Casques bleus Bangladesh basés dans le quartier Haoussa de Bouar sont à leurs tours mis sur la sellette par certains habitants de Bouar qui les ont accusés d’impartialité dans leur travail.

Ces rumeurs, loin d’être vérifiées, auraient poussé certains anti-balatas à tirer en l’air des coups de feu avec leurs armes cette nuit pour afficher leur mécontentement vis-à-vis du travail de ces Casques bleus dans leur région. Ce matin, une foule de la population s’était descendue dans la rue pour manifester contre la présence des Casques bleus dans leur ville. Au cours de cette manifestation, la foule scandait que la prorogation de l’embargo sur les armes infligé aux FACA serait une manière pour les Nations-Unies de rendre non opérationnelles nos Forces de Défense.

S’agit-il vraiment d’une manipulation politique ou une volonté de certains soldats des Nations-Unies de perturber la stabilité de la RCA ?

Pour l’heure, le bilan de ces tirs cette nuit fait état de 2 blessés. Le Gouvernement doit réagir aussi vite pour appeler au calme afin de permettre aux enfants de reprendre le chemin de l’école.

Copyright2017CNC.

.

.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.