Centrafrique / fin de série : Bras de fer entre le DG de la Gendarmerie et le Ministre Bokassa, le Président TOUADERA a choisi son camp.

Publié le9 mars 2017 » 14523» De...Alain Nzilo »

Centrafrique / fin de série : Bras de fer entre le DG de la Gendarmerie et le Ministre Bokassa, le Président TOUADERA a choisi son camp.

 Le Ministre de l'Intérieur Messieurs Jean Serge Bokassa.

Le Ministre de l’Intérieur Jean Serge Bokassa.

 

Bangui, le 9 mars 2017

Par : Gisèle MOLOMA, CNC.

Même si au début du bras de fer opposant le ministre de l’Intérieur et de l’Administration du Territoire monsieur Jean-Serge Bokassa au Directeur général de la Gendarmerie le préside Touadéra restait neutre et silencieux dans son camp, ces trois dernières semaines, à la demande du Directeur général de la Gendarmerie, il a fini par arbitrer en choisissant clairement son camp afin de mettre fin à cette affaire.

En début d’année 2017, un conflit d’une importante intensité avait éclaté entre le ministre de l’Intérieur Jean-Serge Bokassa et le Directeur général de la gendarmerie nationale. En ligne de mire, la nomination de certains gendarmes a des postes de responsabilité opérée par le ministre Bokassa. Pour le Directeur général de cette gendarmerie, toutes ces nominations sont productives, car, non seulement il n’a pas été consulté en amont avant de procéder à ces nominations, mais celles-ci corrélaient du clientélisme, des remerciements pour des services rendus et de népotisme. Ce qui le poussait à procéder lui-même à une contre-nomination.

Une contre-nomination qui a perduré durant un mois et qui a failli tourner au drame après de violents échanges verbaux entre le ministre et son DG d’une part et entre les éléments affectés et désaffectés par le ministre ou le DG. Grâce à une intervention, trop tardive d’un bon père de famille, du président Faustin Archange TOUADÉRA la semaine passée, tout est rentré dans l’ordre. Mais de quelle manière ?

Selon nos informations, le Directeur général de la gendarmerie, conscient du danger qui pourrait arriver, si son ministre de tutelle Jean-Serge Bokassa continuait de se moquer de lui dans ce conflit, avait sollicité en urgence une audience avec le président Touadéra afin de lui demander clairement de prendre ses responsabilités. En réponse, ce dernier avait renvoyé le même bal au Directeur général de la gendarmerie, de prendre ses responsabilités. Selon le terme même employé par la Tortue de Damara à son visiteur, « Vous êtes quand même un général de notre armée. En aucun cas, vous ne devrez vous laisser faire par un civil ».

Une réponse galvanisée du président TOUADÉRA aurait permis au rival du ministre Jean-Serge Bokassa de remporter la dernière bataille après que celui-ci soit informé du soutien du président de Bangui à son rival le DG de la gendarmerie.

Forts de ce soutien, tous les gendarmes nommés par le ministre Jean Serge Bokassa à des postes de responsabilité dans les brigades ont été tous purement et simplement remplacés par ceux nommés par le DG. Le CB du DG a pris sa fonction à la brigade à l’épicentre du conflit ; brigade de PK 9 et celui du ministre a regagné son unité de départ. Ainsi prend fin le premier épisode.

Heureusement pour le pays, les choses se sont calmées sans un bain de sang que tout le monde redoutait.

Selon nos informations, ce n’est pas pour la première fois que le président TOUADÉRA botte « in out » des cadres que son allié de la Lobaye les nomme. Il n’y a pas longtemps, il lui a placé, comme Directeur de cabinet, son ancien conseiller en éducation maternelle et primaire durant la compagne l’enseignant de fondamental 1 Sosthene Dèngbè, délogeant ainsi en violation des textes, l’homme au profil qu’il faut pour ce ministère et nommé par le Jean Serge BOKASSA.

Nommé au poste du ministre de l’Intérieur et de l’Administration du Territoire dans son premier gouvernement après les élections groupées de 2015-2016 dont il a fortement contribué au succès du candidat Faustin archange TOUADÉRA, l’évangéliste Jean-Serge Bokassa serait actuellement dans le viseur des proches du président TOUADÉRA. Pour eux, le ministre Bokassa est trop léger pour diriger un tel Département ministériel. Affaire à suivre…

Copyright2017CNC.

 

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.