Centrafrique/Interview politique : Aimé Douda, porte-parole du MLPC,  » l’insécurité est une maladie endémique ».

Publié le1 juillet 2018 » 21321» De...Alain Nzilo »

 

 

 

Centrafrique/Interview politique : Aimé Douda, porte-parole du MLPC,  » l’insécurité est une maladie endémique ».

 

 

Corbeau News Centrafrique (CNC) : Aimé Douda, bonjour !

 

Aimé Douda (AD) : Bonjour  monsieur le journaliste !

 

CNC :  Quelle lecture faites-vous de la situation sécuritaire actuelle de la RCA ?

 

A.D : La situation sécuritaire de la RCA s’améliore pour l’instant par rapport aux multiples efforts consentit par le gouvernement et son allier. Il est important de rappeler que cette insécurité est une maladie endémique qu’il faut d’abord faire un diagnostic pour détruire ses microbes afin de donner une santé à notre pays. Cela se traduit par le processus de DDR Désarmement, Démobilisation et Réinsertion qui représente déjà le diagnostic et le retour de l’autorité de l’état qui reste le traitement approprié à cette maladie endémique qui est l’insécurité.

Le redéploiement des forces de sécurité et de la défense est le vaccin approprié pour la protection de nos institutions. A titre d’exemple, la présence des FACA Forces Armées Centrafricaine à Bangassou et d’autres ville de province a été applaudit par les populations locales. Le plus important est la réelle volonté politique affichée du gouvernement et son allie le MLPC qui travaillent pour un retour à la paix et la cohésion nationale.

Je profite de l’occasion pour saluer la Russie qui avait décidé de doter nos FACA en armes et minutions. Nous Centrafricains, nous ne parlons pas assez de notre pays, nous devrons s’il faut aller à un nouveau dialogue sur nos sols. Le centrafricain n’est pas fier d’écouter encore que l’insécurité soit la grande menace dans son pays et qui fait fuir les investisseurs.

 

CNC. Votre parti le Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) resterait ’il dans la mouvance présidentielle ?

 

A.D : Merci de m’avoir donné l’occasion de m’exprimer sur ce point. Le président du parti l’honorable camarade Martin ZIGUELE est longuement exprimé en ce sujet dans plusieurs médias nationaux et internationaux. Le MLPC est un parti politique organisé donc, cette question relève de la décision de notre congrès qui est l’instance suprême et décisionnelle. Pour l’instant, notre parti travaille pour le peuple centrafricain c’est ce qui est important, ça sera prématuré pour moi de dire si le MLPC restera ou pas dans la majorité présidentielle ou pas.

 

CNC : Avez-vous une expérience politique pour être porte-parole d’un grand parti comme le MLPC ?

 

A.D : A ma connaissance il n’existe pas une Université d’expérience dans les sociétés humaines. L’expérience s’acquiert aux pieds du mur en travaillant on gagne en expérience. « Aux âmes bien nées la valeur d’âge n’attend plus le nombre des années. Fin de citation.

 

CNC :  Qu’en pensez-vous du livre de Crépin MBOLI GOUMBA qui, dans un chapitre,  égratigne le MLPC et son président ?

 

A.D : Une spéculation éhontée visant à détourner l’opinion publique sur les réels problèmes du pays. Qui ne connaît pas l’auteur de ce torchon que vous appelez livre. L’ancien président du MLPC le camarade Ange- Félix Patassé paix à son âme disait que je cite :  » le mensonge va très vite à une vitesse exponentielle mais quand la vérité viendra après, le mensonge ne sera plus d’actualité ». Vous avez raison de dire que c’est une provocation contre le MLPC, et à ce niveau de provocation le MLPC à son droit de réponse à apporter contre les âneries pondues par Crépin MBOLI GOUMBA. Il faut d’abord poser cette problématique qui est légitime pourquoi ce torchon n’a pas été publié sous le régime de Michel DJOTODIA ? Pourquoi ce torchon n’a pas été publié sous le régime de Catherine SAMBA-PANZA ? Et c’est aujourd’hui vu que le MLPC membre de la majorité présidentielle allié de poids du régime que ce torchon vient d’être publié ? Je vous laisse libre de comprendre que ce genre de personne imbu de médiocrité et de la fausseté vise seulement un seul but qui est le dénigrement.

Je vous laisse libre de lire une portion du livre du ministre conseiller Fidèle NGOUANDJIKA intitulé : bonnes annonces au sujet des mensonges fabriqués contre le président Martin ZIGUELE. Fidèle NGOUANDJIKA n’est ni militant ni cadre du MLPC mais il a reconnu officiellement dans ses bonnes annonces publiées dans la presse et sur la toile que ce que certains disaient déjà contre le président du MLPC c’est du mensonge inventé pour dénigrer.

Et voilà maintenant que Crépin MBOLIGOUMBA Séléka de la première heure, ministre d’État du régime Séléka est en train de s’aventurer dans ce mensonge de bas étage. Entre Crépin MBOLIGOUMBA et Martin ZIGUELE qui a été au gouvernement de Michel DJOTODIA ? C’est bien Crépin MBOLIGOUMBA connu par le centrafricain lambda comme ministre d’État n°3 du régime Séléka.

 

 

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.