Centrafrique : La Banque Africaine de Développement au chevet des élèves et lycéens.

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : La Banque Africaine de Développement au chevet des élèves et lycéens.

 

 

Monsieur Martial Thierry OUANDÉ. Crédits Photo : Cyrille Yapéndé, CopyrightCNC.

Monsieur Martial Thierry OUANDÉ. Crédits Photo : Cyrille Yapéndé, CopyrightCNC.

 

Bangui le 04 Octobre 2017, CNC.

Par Jefferson Cyrille YAPENDE

L’engagement de la Banque Africaine de Développement (BAD) d’accompagner les autorités du pays dans le cadre du Programme d’Appui à la Reconstruction des Communautés de Base Phase 1 (PARCB-1) pour le relèvement du pays commence à porter fruit. Les fruits, des nouveaux bâtiments  scolaires construits par les fonds propres de la BAD. Pour en savoir davantage, CNC reçoit le Coordonnateur National – Point Focal-BAD, Martial Thierry OUANDE, qui nous situe sur le progrès des travaux de réhabilitations / constructions  des infrastructures scolaires, l’un des importants projets financés par son Institution en Centrafrique.

.Jefferson Cyrille YAPENDE : Monsieur Martial Thierry OUANDE bonjour. Vous êtes le coordonnateur National  – point focal BAD en Centrafrique. Certes, vous travaillez en collaboration avec le ministère du Plan, de l’Economie et de la Coopération. Dites-nous, où en sommes-nous  avec la construction et la réhabilitation des bâtiments scolaires ? Les cas des lycées : Gobongo, Technique de Bangui et Professionnel Féminin.

Martial Thierry OUANDE : Bonjour Monsieur le journaliste. Pour répondre à votre question en ce qui concerne la construction des infrastructures scolaires, notamment aux lycées : Technique de Bangui, Professionnel Féminin, Gobongo,  le Jardin d’Enfant de Fouh et l’École des Métiers d’Art,   je pus vous rassurer que si tout passe bien, sous peu de temps, nous allons procéder à la réception provisoire. Du moment où les travaux ont été depuis attribués à deux entreprises, une nationale intitulée SNCMBA  et l’autre étrangère COBAC pour réaliser ses travaux et que nos ingénieurs au niveau des structures techniques ont déjà procédé, il y’a deux semaines, à la réception technique et ont formulé beaucoup de réserves. Il était  question d’ici la semaine prochaine qu’on aille lever ces réserves afin de programmer la réception définitive. Voilà de manière succincte ce que je pourrais vous dire par rapport à votre première préoccupation.

Jefferson Cyrille YAPENDE: La rentrée académique 2017-2018  est déjà effective depuis le lundi 2 octobre. Connaît-il de l’inauguration de ses bâtiments ?

Martial Thierry OUANDE : Oui, comme je vous avais dit tout l’heure que nous  avons déjà procédé à la réception technique et que toutes les réserves soient levées provisoirement. Certes, au courant de cette semaine l’inauguration aura lieu. Mais néanmoins, l’inauguration dépend plus de l’agenda des autorités. Et il y’ a cela une semaine, nous avions tenu une réunion élargie avec les structures, les Chefs de départements bénéficiaires des bâtiments de ce projet, ainsi que les entreprises pour préparer  l’inauguration de ces infrastructures. Mais cela va se faire de manière imminente.

Jefferson Cyrille YAPENDE: Après le volet  construction,  aura-t-il un autre pour le rééquipement de ces bâtiments, à l’exemple du Lycée Technique de Bangui  où la plupart de leurs machines seraient déjà caduques et hors d’usage?

Martial Thierry OUANDE : vous conviendriez avec moi que la Banque Africaine de Développement (BAD) ne finance jamais les activités à moitié. La  BAD, dans le cadre de ce projet Programme d’Appui à la Reconstruction des Communautés de Base, Phase1 (PARCB-1), a posé la construction voire réhabilitation,  ainsi  que l’équipement de ces infrastructures. Je peux encore aller  plus loin pour vous dire qu’il y’aura aussi la formation des enseignants. Et au courant de l’année qui s’écoule, on a déjà passé le recyclage des enseignants.  En plus les meilleurs élèves du Lycée Technique seront envoyés dans la sous-région pour subir des formations afin de venir renforcer les enseignants qui sont sur place.

Jefferson Cyrille YAPENDE : Pour en finir, dites-nous concrètement votre principal objectif ?

Martial Thierry OUANDE : Notre principal objectif est de faire face aux facteurs de fragilité qui entravent la stabilité, la croissance économique et le développement durable de la République centrafricaine.

Jefferson Cyrille YAPENDE : Nous vous remercions.

 

Martial Thierry OUANDE : C’est plutôt à moi de vous remercier.

Au moment où nous mettons sous presse cette interview, nous apprenons que la cérémonie de remises de ces bâtiments aura lieu ce jour 04 octobre sous le Très Haut patronage de son Excellence, Faustin Archange Touadéra entouré des membres de son gouvernement présents à Bangui, des Chefs des missions diplomatiques et des Présidents des Institutions de la République.

 

Propos recueillis par Jefferson Cyrille YAPENDE

 

 

Copyright2017CNC

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.