Centrafrique : la FAO vient de financer une activité de maraichage en bénéfice de 120 jeunes de Bouar et de ses environs.

Par Gervais LENGA , Journaliste et correspondant du CNC à Bouar Publié le 24-11-2018 - Modifié le 24-11-2018
les 120 jeunes formés par GDP par une technique agricole

Photo Gervais LENGA pour CNC. CopyrightCNC

 

 

Centrafrique : la FAO vient de financer une activité de maraichage en bénéfice de 120 jeunes de Bouar et de ses environs.

 

 

Dans le but de rendre les jeunes autonomes et lutter contre l’insécurité alimentaire dans la Nana-Mambéré, la FAO (l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) vient de financer une activité de maraichage au bénéfice de 120 jeunes de la Nana-Mambéré la semaine dernière.

 

Ce programme mis en œuvre par l’Organisation non gouvernementale groupement agropastoral GDP qui œuvre beaucoup plus dans ce domaine.

Pour mieux produire, les jeunes ont reçu une formation sur la technique culturale comme la préparation du sol, le désherbage, la plantation,  les opérations de récolte… par un technicien d’Agence centrafricaine du développement agricole afin d’avoir une meilleure production et vendre sur le marché.

En équipement, les jeunes ont reçu entre autres les outils agricoles comme les pelles, les houes et bien d’autres.

Il y’a lieu de rappeler que l’agriculture représente  au moins 80%  des activités rémunératrices de la population de la Nana-Mambéré dans l’ouest de la République centrafricaine . Avec cet appui de la FAO et les nouvelles techniques apprises, les 120 jeunes formés pourront faire face, dans l’avenir proche, aux besoins financiers et alimentaires de leur famille respective.

 

Copyright2018CNC

les jeunes en formation agricole à Bouar.

Les jeunes en formation de technique agricole à Bouar. CopyrightCNC.

Share this post
Tags

Les commentaires sont fermés.