Centrafrique : La troisième Newletter de l’EUTMRCA publiée.

Par Destin André Mballa , Journaliste (CNC) Publié le 26-10-2018 - Modifié le 26-10-2018

 

 

Centrafrique : La troisième Newletter de l’EUTMRCA publiée.

 

 

 

Dans cette édition, le magazine présente les réalisations de la mission de formation militaire en Centrafrique. Il fait ressortir deux grandes parties à la transition des 4e et le 5e contingent et le renouvellement de son mandat jusqu’en 2020.

La troisième édition de la Newletter de la mission de formation militaire de l’Union Européenne en République centrafricaine vient de paraître. Le magazine de l’EUTMRCA présente l’ensemble des réalisations de ladite mission en Centrafrique.

Un bilan qui met en exergue deux grands moments,  la transition des 4e et 5e  contingents de la mission et d’autre part le renouvèlement du mandat de cette mission. Dans l’éditorial de ce magazine, le général de brigade Hermino Teodoro Maio chef de la mission EUTMRCA, dresse un bilan.

On apprend après le lancement de la mission, de nombreux défis ont été relevés au cours des six derniers mois dans un cadre multilatéral avec la Minusca, l’Etat major des armées et le ministère centrafricain de la défense.

Ainsi, EUTM RCA a participé à l’élaboration de 26 documents-cadre pour la défense et les armées afin d’achever le projet-pilote de DDRR. Le général de Brigade Hermino Teodoro Maio souligne que près de 300 militaires reçu de l’EUTM RCA une formation qualifiante.

La mission a conduit deux sessions, permettant l’inclusion de 232 ex-combattants dans les Forces armées centrafricaines. Ils participent désormais à l’effort collectif pour la restauration de la paix.

De même,  la mission a aussi formé 600 hommes issus du bataillon d’infanterie territoriale n°2. Les éléments de ce bataillon actuellement déployé à  dans les localités Paoua, Obo, Sibut, Bangassou et Bouar.

Transition des 4e et 5e contingents de la mission

Parvenu au terme de ses six mois de mission, le 4e contingent de l’EUTM RCA a été relevé par le 5e. A en croire le commandant de l’EUTM, le général de brigade Maio, le 4e contingent a début sa mission le 11 janvier 2018 en Centrafrique et l’a achevé le 7 juillet de la même année.

Cette mission s’est déroulée dans un cadre multilatéral avec la Minusca, l’Etat-major des armées, les FACA et le ministère de la défense sans compter la représentation diplomatique de l’UE et bien d’autres chancelleries.

Ainsi la relève du 4e contingent marque également la fin du quatrième mandat de cette mission. Pour restructurer la défense, la Mission participe dans trois secteur à savoir le conseil stratégique, l’entraînement opération et la formation.

Grâce à sa formation et son entraînement, plus de 3000 soldats, hommes et femmes des forces armées centrafricaines (FACA) sont désormais opérations. C’est fort de ce succès que le conseil de l’union européenne a jugé utile de prolonger le mandat de l’EUTM en Centrafrique mais a également élargi ses missions.

L’EUTM en Centrafrique élargie sa mission

Parvenu au terme de son mission en juillet dernier, le conseil de l’Union Européenne a décidé de prolonger le mandat de l’EUTM en raison de ses réalisations en Centrafrique. Ce mandat renouvelé pour deux ans s’achève le 19 septembre 2020.

Bien plus, le magazine révèle le conseil de l’UE a modifié le mandat de la mission. Ceci a permis à l’EUTM  de donner des conseils stratégiques non seulement au ministère de la défense, au personnel militaire et aux forces armées, mais aussi au cabinet du président.

Mais aussi de conseiller sur la coopération entre civils et militaires, y compris au ministère de l’Intérieur et de la gendarmerie. Pour mener à bien ses missions le conseil de l’UE a doté l’EUTM d’une enveloppe d’environ 25,4 millions d’euros.

Rappelons que la mission européenne de formation militaire de l’armée centrafricaine a été lancée le 16 juillet 2016. Elle compte environ 170 personnes qui sont majoritairement des instructeurs militaires issus des pays membre de l’UE.

…..

 

Par : N. Mballa, CNC.

Share this post
Tags

Les commentaires sont fermés.