Centrafrique : L’annonce d’un remaniement gouvernemental fait un drôle d’effet parmi les membres de l’actuel gouvernement.

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : L’annonce d’un remaniement gouvernemental fait un drôle d’effet parmi les membres de l’actuel gouvernement.

 

 

Le Président Touadéra avec Charles Armel Doubane, Abdoul Karim MECKASSOUA et bien d'autres

 

Bangui, le 11 septembre 17

Par : Patrick BALEPOU, contributeur du CNC,

 

On n’aura pas besoin de loupe ou de microscope pour observer la fièvre et la nervosité chez pratiquement tous les ministres du gouvernement SMS en ce moment. Et pour cause, le Chef de l’Etat aurait eu la maladresse d’annoncer un remaniement gouvernement dans les tous prochains jours.

Considérable retard à l’arrivée dans leurs bureaux si ne sont carrément de l’absence notoire. Empilage des parapheurs non traités depuis des jours si ce n’est des semaines. Mauvaise humeur dans les relations avec les Dircab et les autres proches collaborateurs si ce n’est isolement total par le refus catégorique de recevoir qui que ce soit… Voilà le lot des faits qui sont entrés et alimentent le comportement des ministres en ce moment et après l’annonce par le Président de la République d’un éventuel remaniement ministériel. Si ces faits se font moins sentir chez les cadres fonctionnaires qui sont nommés ministres, cela n’est pas le cas surtout chez ceux-là qui se gaussent être de la diaspora et qui n’ont présenté autres choses que leurs beaux visages aux sourires de drague-girls pour séduire et être admis parmi les ministres capables. Ils usent en ce moment de tous les moyens possibles pour se maintenir dans le sphère alors qu’ils ne le méritent aucunement à cause de leurs incapacités à mieux comprendre et exécuter correctement les feuilles de route du gouvernement qui leur sont attribuées.

L’annonce du prochain remaniement a semé une zone de turbulence parmi les ministres qui ne cessent de s’agiter en tous sens. Des messes de minuit aux courses chez les charlatans en passant bien sûr par l’exercice de certains rituels insolites tels que l’enterrement vivant d’animaux sacrés, en particulier le mouton ont resurgi et les routes des différentes régions de la Lobaye, zone réputée très favorables à ces pratiques sont inondées. Ce phénomène qu’on ne peut maîtriser fait ostensiblement le bonheur de certains coursiers qui se disent spécialistes de ce trafic. Ils n’hésitent pas à recommander des charlatans de leur choix qu’ils présentent toujours comme le meilleurs des meilleurs tout en demandant d’importantes sommes qu’ils empochent habituellement la grosse part promettant aux charlatans de leur amener un solde conséquent si l’affaire marche et que leur poulain est retenu ou renommé à la tête d’un important département. Ce faisant, tout le monde se leurre car, désormais, les membres du gouvernement ont une obligation, celle du résultat.

Résultat oblige. Et de surcroit, des journaux en lignes comme Corbeau News Centrafrique ont mis en place un système d’évaluation par le peuple de ses ministres dont les résultats sont trimestriellement publiés en ligne, ce qui a permis au monde entier de savoir, même si la personnalité n’est pas bien connue, qui est qui, qui fait quoi, et qui vaut quoi. Ce système a permis à certains ministre de prendre conscience de leurs lacune de sorte à les perfectionner, mais à d’autres, ceux-là qui pensent qu’ils sont arrivés là parce qu’ils ont leur couverture atomique inébranlables, ont pris comme de la blague, mais, sans se le cacher, c’est une blague qui en vaut la peine car la mise en place du futur gouvernement en tiendra compte.

Alors, chers ministres, cessons ces coups de fièvre inutile. Gardons le calme et la sérénité. Etre ministre n’est pas une propriété bâtie. Même une propriété bâtie peut changer de main par un acte de vente ou de cession. A bon entendeur, salut.

 

 

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.