Centrafrique : le CPDE s’emploie aux protections et défense des droits de l’enfant en Centrafrique

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : le CPDE s’emploie aux protections et défense des droits de l’enfant en Centrafrique

 

 

Les enfants formés par l'ONG CPDE. Crédit Éric Ngaba. CopyrightCNC.

Les enfants formés par l’ONG CPDE. Crédit Éric Ngaba. CopyrightCNC.

 

Bangui 4 juillet 2017, CNC.

 Par Eric NGABA

 

L’ONG nationale dénommée Centre pour la Protection et les Droits de l’Enfant (CPDE) se dit préoccupée par la situation des enfants en République Centrafricaine. Le 16 juin dernier, journée internationale de l’enfant africain, elle a organisé une manifestation culturelle et éducative en faveur d’une centaine d’enfants issus des huit arrondissements de la ville de Bangui.

 

La situation des enfants en République Centrafricaine demeure une préoccupation pour les organisations de la défense des droits de l’enfant. Le CPDE qui fait de la protection et de droit de l’enfant son cheval de bataille dans le pays, se préoccupe de plus en plus de cette situation. A l’occasion de la journée de l’enfant africain, l’ONG a organisé des différentes activités en faveur des enfants. L’objectif était d’attirer l’attention des autorités centrafricaines et des parents sur la protection et la défense de l’enfant.

 

« La mission de notre ONG CPDE est de vulgariser les textes nationaux et internationaux qui protègent les enfants, et aussi, de sensibiliser l’opinion publique sur cette question. C’est pourquoi à l’occasion de la journée de l’enfant africain, nous organisons les activités pour expliquer aux enfants de Centrafrique l’histoire de Soweto qui a conduit l’instauration de cette journée dédiée à l’enfant africain », a expliqué le président de l’ONG CPDE, Rémy Djamouss.

 

Plusieurs manifestations ont été organisées par les enfants pour la circonstance. Il s’agit notamment des sketchs, poèmes, danse chorégraphique, et de conte. Selon le président de CPDE, ces manifestations ont permis de sensibiliser d’une part la population centrafricaine et d’autre part le gouvernement d’appliquer et de faire appliquer les textes qui protègent les droits de l’enfant en République Centrafricaine.

 

Par la même occasion, Rémy Djamouss a dénoncé l’enrôlement des enfants dans les groupes armés et le non accès des enfants à l’école. Pour lui, la première responsabilité de la protection des enfants incombe aux parents qui doivent veiller sur leurs enfants dans les foyers.

A travers ses œuvres durant la crise qu’a traversée la République Centrafricaine, l’ONG nationale CPDE est devenue une section nationale du mouvement international appelé « Défense des enfants internationale » basée à Genève.

 

 

 

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.