Centrafrique : « Le défilé de soutien »

Par Édouard ZOULOUTOA , Journaliste et chroniqueur Publié le 28-11-2018 - Modifié le 28-11-2018
image d'illustration de manifestation à Bangui l'année dernière.

Image d’illustration de manifestation contre la Minusca à Bangui l’année dernière. CopyrightCNC.

 

 

Centrafrique : « Le défilé de soutien »

 

 

 

Le 29 novembre, un défilé avec des slogans « pour la paix » et « pour les négociations » aura lieu à Bangui.

 

Selon les diverses estimations des organisateurs, des milliers de personnes sortiront dans les rues de la capitale de la République Centrafricaine sous les slogans en soutien du processus de Khartoum et de la coopération avec la Russie.

Les organisateurs du défilé déclarent assurer l’ordre et offrent également à ceux qui le souhaitent, y compris les personnes handicapées, la possibilité de visiter l’évènement même à partir des alentours de Bangui et des banlieues.

Selon le calendrier de l’événement, à 7h30 les participants se réuniront près du monument de la Paix à côté de l’arc de Triomphe qui se trouve dans la partie centrale de la ville à la fusion de l’Avenue Barthélemy Boganda – une personne eminente de l’histoire de la lutte pour l’indépendance du pays – et la place de la République. Les participants y recevront des bannières et des drapeaux.

Vers 8h du matin la colonne se déplacera le long de l’Avenue de l’Indépendance vers le monument de Barthélemy Boganda qui se trouve près du bâtiment de l’Assemblée Nationale de Bangui. Tout au long de la route de 4 kilomètres, le défilé sera coordonné par les organisateurs et d’ici 9h, sous les murs De l’Assemblée nationale, les participants seront rencontrés par des artistes avec un programme de divertissement.

Au cours de l’événement, les participants vont non seulement célébrer : une minute de silence est prévue pour commémorer les morts à Alindao, Bambari et Batangafo. Les Centrafricains pourront transmettre une lettre ouverte aux représentants de la MINUSCA, à tous les consulats de Bangui et aux membres du Gouvernement centrafricain.

Share this post
Tags

Les commentaires sont fermés.