Centrafrique: Le ministère Aimer le Maître et le Servir opte pour un développement socio-économique.

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique: le ministère Aimer le Maître et le Servir opte pour un développement socio-économique.

 

 Photos des présidents du Ministère Aimer le Maitre et le Servir. Credit photo : Éric Ngaba. CopyrightCNC.

Photos des présidents du Ministère Aimer le Maitre et le Servir. Credit photo : Éric Ngaba. CopyrightCNC.

Bangui 15 avril 2017

Par Eri NGABA, CNC.

En prélude au grand culte en commun organisé ce dimanche 16 avril, le Haut Conseil du « Ministère Aimer le Maitre et le Servir » a conféré avec la presse, le 13 avril 2017, au sein de cité de la foi située dans le 8ème arrondissement de Bangui. L’objectif est de faire passer le message relatif à la célébration de Pâque dans le monde entier et de présenter la vision dudit ministère au servir de la nation.

Tout a commencé par la genèse du Ministère Aimer le Maitre et le Servir présenté par le conférencier M. Sakila Gervais Gérard, Vice-président dudit ministère. Mis en place depuis 1984 par le Ministère d’une femme, Mme Marguerite Sanga qui évolue présentement sur le territoire d’Outre-mer. Le Ministère Aimer le Maitre et le Servir totalise aujourd’hui 33 ans d’existence et compte huit (8) églises en Centrafrique.

La Pâque qui a été au cœur de cette conférence de presse marque selon M. Yvon Songuet, Président local du Ministère Aimer le Maitre et le Servir, le passage des juifs du désert vers la terre promise. Et cette traversée du désert est similaire à la situation de la République Centrafricaine qui a vécu depuis un bon bout de temps de crises multiples ayant entrainé la fragilité institutionnelle et ecclésiastique et sociale. Cette journée de Pâque est une occasion pour le Ministère de faire passer un message fort à l’attention de la chrétienté pour redynamiser le monde en général et la Centrafrique en particulier.

En effet, depuis le retour à la normale, beaucoup des actions ont été menées sur le plan spirituel, social et économique dans le pays. D’après le président du Ministère Aimé le Maitre et le Servir, l’évangélisation comme principale mission dudit ministère, la formation des désœuvrés par des petits métiers pour leur autonomisation constitue des actions que le ministère a pu mener en faveur de ses fidèles. A cet effet, le ministère a mis en place un fonds de garanti qui va permettre à chacun de ses fidèles d’avoir accès à des micros-crédits.

« Dieu a appelé le christ à parler non seulement du ciel et du spirituel mais aussi à donner à manger à celui qui a faim … Le Ministère Aimer le Maitre et le Servir a contribué d’une manière ou d’une autre pour apporter quelque chose à sa nation.», a rappelé Yvon Songuet, Président local du Ministère Aimer le Maitre et le Servir.

Les perspectives de la vision du ministère

A en croire le Président local du Ministère, la vision du ministère Aimer le Maitre et le Servir en cette année 2017 est axée sur l’accroissement des fidèles. Car, d’après Yvon Songuet, la pratique du christianisme devrait permettre à chaque peuple d’apprendre à se développer dans tous les domaines de la vie. Ce qui a fait l’objet de la grande croisade d’évangélisation ce dimanche 16 avril 2017 à l’hémicycle des affaires étrangères. Ce qui explique pour lui que l’année 2017 est une année de croissance, de développement, et de restauration.

En répondant à la préoccupation des professionnels des medias, les conférenciers ont souligné qu’il existe des critères et seules les candidatures éligibles bénéficieront de ce fonds de garantie disponible à la banque.

Copyright@2017CNC

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.