Centrafrique : le ministre de l’urbanisme dans la logique d’embellir la ville de Bangui

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : le ministre de l’urbanisme dans la logique d’embellir la ville de Bangui

 

Signature du contrat avec la société chinoise. CopyrightCNC

Signature du contrat avec la société chinoise. CopyrightCNC

 

 

Bangui, le 21 Aout 2017

Par : Patrick BALEPOU, CNC.

 

Doucement mais surement, la ville de Bangui navigue pour retrouver ses lettres de noblesse d’antan de « Bangui, la coquette ». C’est dans cette logique qu’a lieu le 19 Aout 2017, la signature de contrat d’exécution des travaux de la Tour d’UZES et la Cité Christoph, sous les auspices du ministre de l’Urbanisme, de l’habitat et du Logement social, Gaby Francky LEFFA en présence du Directeur général de la société chinoise SAM, monsieur HAN WEIDONG. Signalons que cette activité s’inscrit dans le champ des attributions du ministre telle que stipulée dans sa lettre de mission.

En effet, l’embellissement de la ville de Bangui et son image de marque de beauté ainsi que de toute la République Centrafricaine passe d’abord par la qualité des bâtiments qu’on peut y retrouver. Ayant compris très tôt cette logique inscrite en lettre d’or dans sa lettre de mission, le Ministre LEFFA est toujours au four et au moulin pour activer le Partenariat Public-Privé pour la réhabilitation des bâtiments administratifs et sociaux jadis abandonnés dans les détritus.

D’un montant total estimé à 5 milliards 500 millions, les travaux d’exécution des travaux de la Tour d’UZES et de la Cité Christophe vont durer 30 mois. Il convient de souligner que ces travaux sont supportés sur fonds propres de la Société SAM. A la fin de la réhabilitation, cette société va exploiter les bâtiments ainsi rénovés jusqu’à concurrence des fonds dépensés après quoi les immeubles seront restitués à l’Etat centrafricain. Entretemps, il a été conclu entre l’Etat centrafricain représenté par le ministère de l’Urbanisme et la société Sam qu’un montant forfaitaire sera versé mensuellement par la Société à la partie centrafricaine, histoire de permettre à l’Etat centrafricain de faire face à ses dépenses de souveraineté. Voilà un modèle de dynamisme et de patriotisme qu’il convient de mettre en exergue en prenant sans hasard, l’exemple du Ministre de l’Urbanisme. Après le Building Administratif qui fait peau neuve, voici venir le moment de la tour d’UZES et la Cité Christophe. Nul n’ignore que des surprises pareilles nous attendent encore les jours à venir, certainement car l’Homme de la situation nous en a habitué à de tels exploits de surprise.

Comme le disait si bien le Président américain Roosevelt, « Ne demandons pas ce que notre pays nous a fait mais demandons-nous plutôt ce que nous avons fait pour notre pays ».Et le ministre LEFFA se targuera certainement un jour, une fois aux affaires ou non d’avoir apporté à sa juste valeur sa part de contribution à l’édification d’un Centrafrique embelli.

 

 

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.