Centrafrique : le PAN Abdoul Karim Meckassoua sur le point de démissionner ?

Par Gisèle Blanche Moloma , Journaliste d'enquêtes politiques Publié le 18-10-2018 - Modifié le 18-10-2018

Installation de l’honorable député Abdoul Karim Meckassoua du perchoire le 16 juin 2016. Photo de la Minusca.

 

 

Centrafrique : le PAN Abdoul Karim Meckassoua sur le point de démissionner ?

 

 

Depuis le déclenchement officiel de la procédure de sa destitution le mercredi 17 octobre par le groupe parlementaire Cœur uni du Président de la République Faustin Archange Touadera, le Président de l’Assemblée nationale Abdoul Karim Meckassoua pense sérieusement à démissionné de son poste du perchoir, en tout cas selon ses proches collaborateurs.

 

« Qu’est-ce que je ne gagne en étant Président de l’Assemblée nationale ? Rien!Par contre, c’est à mes propres fonds que je fais fonctionner l’Assemblée », explique le PAN Abdoul Karim Meckassoua à ses proches collaborateurs après l’annonce du dépôt officiel au secrétariat général de l’Assemblée nationale d’une pétition de 97 députés demandant sa destitution du perchoir.

À en croire à ses proches, le très honorable Meckassoua ne compte plus s’accrocher à son poste du Président de l’Assemblée nationale. Il pense sérieusement à démissionner avant le probable débat en plénière qui aura lieu dans quelques jours.

Par ailleurs, la communauté internationale et nationale, notamment, la Plateforme religieuse de Centrafrique, la société civile, l’Union européenne et africaine, y compris les diplomates en poste en RCA qui ont pris leur temps d’expliquer au Président Touadera que la destitution du PAN Meckassoua n’est pas la solution aux problèmes de son pays, mais celui-ci semble être déterminé à finir avec ce dernier avant la fin de son mandat quelque soit le prix à payer.

 

 

Bangui, Gisèle Moloma pour CNC.

Share this post
Tags

Les commentaires sont fermés.