Centrafrique : les 140 pick-up promis aux députés, Karim MECKASSOUA roulait-il tout le monde dans la farine ?

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : les 140 pick-up promis aux députés, Karim MECKASSOUA roulait-il tout le monde dans la farine ?

 

 

Le President de l'Assemblée Nationale Abdoul Karim MECKASSOUA

Le President de l’Assemblée Nationale Abdoul Karim MECKASSOUA

 

Bangui, le 09 août 2017

Par : Anselme MBATA, CNC.

 

C’est cela, ne pas sérieusement connaître quelqu’un avant de s’engager pour lui. C’est une farce pour être porté la tête du parlement centrafricain. Le voilà assis, mais point de pick-up pour les députés comme promis.

 

Si de nombreux Centrafricains ne croient plus aux promesses faites par certains hommes politiques de leur pays, c’est en partie à cause des gens comme le Président de l’Assemblée nationale Abdoul Karim MECKASSOUA. Ce dernier, sans hésiter, avait promis à ses collègues députés lors de l’élection des membres du bureau de l’Assemblée nationale en mai 2016 un lot de 140 pick-up toutes neufs dans les 6 premiers mois après son accession au perchoir, s’il était bien sûr élu par ses paires. 12 mois passés depuis son élection à la présidence de l’Assemblée nationale, les 140 députés qui composent l’actuelle Assemblée nationale attendent impatiemment leurs pick-up promis, nième roublardise politique ?

Si l’ancien Premier ministre français Manuel Valls disait que la démocratie est la prunelle de nos yeux qu’il faut respecter à tous les moments, grands et petits, de la vie politique. La parole donnée, la parole signée devant un peuple doit être scrupuleusement respectée. Ici en Centrafrique, certains Leaders politiques pensent que les Centrafricains ont de la mémoire courte et qu’il faut les rouler continuellement dans la farine, même s’il s’agit d’aller plus loin.

Abdoul Karim MECKASSOUA, député de la 2e circonscription du 3e arrondissement de Bangui, élu avec 53 voix contre 35 pour son challenger lors de la dernière législative selon l’Autorité nationale des Élections (ÂNE), contre toute attente avait décidé de postuler pour le poste du Président de l’Assemblée nationale. Afin de mettre en déroute ses adversaires dans ces courses au perchoir, le député Abdoul Karim MECKASSOUA avait mobilisé d’importants moyens matériels et financiers pour la cause. Or, sentant que le combat serait dur pour lui à la fin, l’homme n’a pas baissé ses bras et multipliait des promesses en promesses. Parmi celles-ci, celle des 140 pick-up neufs promit à tous les 140 députés de cette 6e législature. Selon cette promesse faite par Abdoul Karim MECKASSOUA l’an dernier, chaque député devait avoir un pick-up neuf avant fin 2016. Le problème, cette promesse démagogique selon plusieurs sources est non seulement très coûteuse (environ 15 milliards de francs CFA), mais aussi chimérique par sa nature.

Pour des nombreux députés contactés par CNC il y’a plus d’un an, aucun parlementaire ne pourrait croire à ce jour que cette promesse pourrait être concrétisée même dans 5 ans. Le week-end dernier, nous avons essayé de contacter certains députés sur ce sujet, quasiment tous nous ont répondu la même chose : « par quel miracle que les 140 véhicules promis seront livrés aux députés ». Sur ce point, les Centrafricains se demandent si l’honorable Abdoul Karim MECKASSOUA, Président de l’asse nationale, ne roulait-il pas tout le monde dans la farine ? Si c’est le cas, que reste-t-il de sa crédibilité ?Avec cet acte, signe-t-il la fin de sa carrière politique ? Comme disait l’ancien Président de la République André Kolingba, seul l’avenir nous le dira.

 

Copyright2017CNC.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.