CENTRAFRIQUE: LES CENTRAFRICAINS VOIENT LA MAIN DE BOZIZÉ DERRIERE LES ATTAQUES D’ALINDAO ET DE BANGASSOU

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

CENTRAFRIQUE: LES CENTRAFRICAINS VOIENT LA MAIN DE BOZIZÉ DERRIERE LES ATTAQUES D’ALINDAO ET DE BANGASSOU

 

Djotodja et Bozize

 

Zemio, le 18 mai 2017.

Par : Bertrand Yékoua, CNC.

 

Le regain de violence et de la barbarie indescriptibles qui ne cessent de frapper les villes du centre-est et du sud-est de la Centrafrique sème la psychose dans l’esprit des Centrafricains qui doigtent directement l’ex président Bozize.

Tuer, tuer, tuer. Ainsi commence le résumé de la série de romans dits « L’Exécuteur » dont l’acteur principal est Mack Bolan. On n’est pas loin d’assister, en Centrafrique, à cette lugubre besogne dont Bolan s’est fixée comme mission de vie ou de mort. La seule différence est que Bolan traque et tue des gens de la mafia que les Centrafricains sont loin, très loin d’en être assimilés. Alors quelles sont les raisons de ces tueries sauvages qui ne cessent d’endeuiller moult familles ?

Alindao en fin de semaine passée, Bangassou en début de semaine et hier Bria encore. Qu’ont fait les Centrafricains pour mériter ce triste sort que jettent sur eux des gens sans loi ni foi ?

Si Bozizé est de quelque chose dans ce qui se passe depuis un certain temps dans l’arrière-pays alors que Bangui semble vivre dans un pseudo calme, il n’y a pas que lui seul. Certes d’autres mains, peut-être trop discrètes mais beaucoup sanglantes sont dans la pénombre pour massacrer continuellement le peuple.

Savent-ils seulement qu’on ne peut pas tuer infiniment et impunément tout un peuple ? Lorsqu’ils prennent les armes pour mener leur ignoble devoir de massacrer, n’est-ce pas au nom de ce même peuple ? Lequel peuple ils tuent et lequel ils vont gouverner ? La richesse…, s’enrichir n’est que l’unique but de leur combat qui ne finit jamais car l’opulence n’a pas de limite.

Une chose est du moins sûre. L’impunité va cesser. Le temps va certainement arrivé. Il est même déjà là. C’est la mise en place de la Cour Pénale Spéciale Internationale qui se met en place doucement, mais sûrement. Elle aura à identifier ces sales et sanguinolentes mains qui font la désolation du peuple centrafricain. D’ailleurs le fort signal, c’est la marche pacifique du 16 mai dite marche des victimes est la parfaite illustration.

C’est vrai que le peuple se demande si vraiment les bourreaux du peuple seront arrêtés. Cette interrogation est tout à fait justifiée si l’on sait que l’armée nationale, bien que très valeureuse en technique de combat s’est fait disqualifiée de par sa moralité, ce qui donne raison à la Communauté internationale de la museler au point de dire que la RCA n’a pas d’armée. Mais que dira cette même Communauté dont une partie, à savoir l’EUTM vient de former 600 éléments du BIT et que la France, véritable partenaire de longue date vient également de doter. Tout ce qui a été rétrocédé par la France va-t-il dormir avec ces militaires réformés dans leurs lits conjugaux comme l’on a observé lorsque les énergumènes de séléka faisaient leur entrée à Bangué et que ce désagréablement célèbre général de Bozizé disait d’eux que ce sont des affamés ? Non, le peuple Centrafricain n’a pas besoin d’être traité comme cela alors qu’il est bel et bien sur son territoire, sa nation tant riche et convoitée par des mercenaires étrangers qui n’aspirent qu’à devenir les nouveaux colonisateurs de la RCA.

Pas question de cela car, si les nouveaux dirigeants du pays ignorent qu’il existe des organisations de la société civiles telles que « Y’en a marre » au Sénégal, et tant d’autres dont la puissance de frappe non armée est plus efficace qu’une bombe nucléaire à l’exemple de la bombe H utilisée par les américains dépassés par les Kami-Kaz japonais lors de la 2nd guerre mondiale, nous, centrafricains, aguerris par nos récurrentes souffrances, prenons très sérieusement la mesure des choses au point de nous soulever sous peu. Ce sera alors « Kaï-Yahaï », et on verra si ce poltron de Touadéra qui est issu du même œuf que Bozizé et consort et qui continue de le couvrir dans tout ce qui se passe, et qui de surcroit, se laisse manipuler à outrance par ces profito-envahisseurs de la Minusca, pourra résister sous la pression populaire. D’ailleurs le comportement de nos hommes politiques dont la parfaite illustration est ce drame de désordre au sein du « Cœur Uni » qui se disloque en cascade à cause des intérêts personnels et non l’intérêt général, fortifie à merveille l’autodéfense du peuple qui n’a d’autre choix ou alors, autres moyens de s’exprimer, que de bientôt se mettre dans la rue pour exiger ce qui lui revient de droit : la paix, la stabilité, la cohésion sociale, l’exploitation des richesses du pays au bénéfice de tous.

Personne n’ignore que c’est seulement ces richesses qui sont l’objet des luttes dont malheureusement, le peuple devient l’ultime victime. A bon entendeur salut.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.