Centrafrique : les Chinois à pied d’œuvre pour la réhabilitation de l’Ecole Gbaloko

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : les Chinois à pied d’œuvre pour la réhabilitation de l’Ecole Gbaloko

 

École Gbaloko Konga. Credit photo : Fred Krock. Copyright2017CNC.

École Gbaloko Konga. Credit photo : Fred Krock. Copyright2017CNC.

 

Bangui, le 1er mai 2017.

Par : Fred Krock, CNC.

Au nombre des établissements scolaires saccagés voire totalement détruits lors de la dernière crise en Centrafrique, l’Ecole d’Amitié Chine-Centrafrique située à Pk 15 de Bangui sur la Route de Boali. Le 27 avril 2017, M. Wan Peng, 1er Conseiller à l’Ambassade de Chine en Centrafrique, en compagnie des Anciens Ministres d’Etat, à savoir M. Christophe Gazam-Betty et Mme Marie Noëlle Koyara, a visité l’établissement dans la perspective d’une réhabilitation rapide. Les élèves du village Konga dont Mme Koyara est le Chef du village sont également venus plaider pour leur école.

« Nous n’abandonnerons jamais cette école », a ainsi rassuré le 1er Conseiller de l’Ambassade de Chine à l’issue de la visite guidée des locaux de l’école Gbaloko. De quoi rassurer le personnel et les élèves que d’ici peu leur établissement fera peau neuve.

Evidemment, la visite voulue et organisée par les Anciens Ministres d’Etat a permis à l’émissaire de l’Ambassade de Chine de palper du doigt l’état de délabrement des locaux, ainsi que les difficiles conditions de travail et d’étude du personnel et des élèves. Cela va sans compter la surpopulation de l’établissement qui passe aujourd’hui à près de 3000 élèves (filles et garçons) à ajouter à quelque 2000 élèves du Village Konga.

A première vue, ce sont des bâtiments hors d’usage qui abritent les activités scolaires, puisque abimés lors de la dernière crise ; les tables-bancs emportés laissant les élèves apprendre à même le sol.

L’ancien Ministre d’Etat Christophe Gazam-Betty rappelle la démarche ayant abouti à cette visite : « Nous avons attiré l’attention de Monsieur l’Ambassadeur de Chine sur cette école construite par la Chine et qui a été vandalisée lors des événements qu’a connus le pays. Au début, on pensait amener des kits scolaires, mais tout de suite au regard de l’état du délabrement de l’école toute entière, nous avons changé d’option pour demander une réhabilitation totale et une dotation de l’établissement, ainsi que la construction d’autres bâtiments puisqu’il y a encore de l’espace ».

Quant à Mme Marie Noëlle Koyara, ancien Ministre d’Etat également, l’on n’a pas besoin d’être Ministre ou occupant un poste à la tête de l’Etat pour œuvrer aux côtés de la population. « C’est une manière pour chacun de nous de faire ce dont il est capable en tant que fille et fils de ce pays pour nous mettre au service de notre Nation », a-t-elle confié. Et de se faire complétée par M. Gazam-Betty en ces termes « cela tombe juste que nous ne sommes pas en période électorale pour ne pas que les gens pensent que nous visons quelque chose derrière. Nous le faisons parce qu’on aime notre pays ».

C’est une bonne nouvelle pour le personnel de ladite école et les élèves, en témoigne la reconnaissance exprimée par M. Silas Deounaï-Lataï, Directeur de l’Ecole Garçon : « Nous, ainsi que les parents d’élèves de l’Ecole Gbaloko, témoignons notre gratitude à l’endroit de Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de Chine en Centrafrique et du Gouvernement Chinois ainsi que les Hautes autorités de notre pays d’être qui sont venus personnellement toucher du doigt les réalités palpables dans lesquelles se trouve notre école. Leur visite nous rassure quant à la réhabilitation très prochaine de notre école. »

Pour mémoire, l’Ecole d’Amitié Chine-Centrafrique de Gbaloko est l’œuvre de la coopération agissante et gagnant-gagnant Sino-centrafricaine, créée en 1992.

Copyright@2017CNC

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.