Centrafrique: l’ONG Centrafrique Génération Fraternelle lance officiellement ses activités pour le relèvement du pays.

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique: l’ONG Centrafrique Génération Fraternelle lance officiellement ses activités pour le relèvement du pays.

 

Les membres du bureau de l'ONG CGF. credit photo : Éric Ngaba,  CopyrightCNC

 

 

Bangui 27 août 2017, CNC.

Par Eric NGABA

 

L’ONG nationale dénommée Centrafrique Génération Fraternelle (CGF) a lancé officiellement le 26 août 2017, ses activités. Composée d’une vingtaine de membres et dirigée par Elodie Yvette Kossi, la CGF agit dans le domaine de l’éducation, de la culture centrafricaine, la cohésion sociale, le civisme et de la lutte contre les violences faites aux femmes et aux enfants. Le lancement de ses activités sur le territoire national a eu lieu au siège de l’organisation dans la commune de Bégoua, en présence des autorités, des responsables des associations et de la population locales.

 La République centrafricaine meurtrie par plusieurs années de crises militaro-politiques commencent à sortir de ses cendres grâce à la mobilisation de ses filles et fils qui ne cessent de mobiliser pour sortir le pays de l’impasse. L’on constate que les mutations sociales dans le pays depuis quelques années ont atteint une vitesse supérieure entrainant de nombreux problèmes sociaux.

Les répercutions sur la jeunesse sont énormes.

C’est ainsi qu’un groupe des jeunes, femmes, hommes principalement des paysans, ouvriers, cadres et étudiants ont longuement réfléchit sur l’avenir et le devenir de la jeunesse centrafricaine en créant l’ONG dénommée Centrafrique Génération Fraternelle. Dans son message, la présidente de CGF, Elodie Yvette Kossi, a appelé la population de Begoua à œuvrer pour la paix et les membres de CGF à se mettre au travail.

 « Chaque centrafricain habitant la commune de Begoua doit œuvrer pour le retour définitif de la paix et appuyer les autorités de notre commune dans les démarches et les initiatives de la cohésion sociale. Chers membres de CGF, vous constatez l’ampleur de la tâche qui nous attend. Il s’agira de nous interroger sur le type de l’association qu’il faudra préparer pour les générations à venir et sur l’essence même de la civilisation centrafricaine. C’est-à-dire accroitre sans cesse le bonheur par le travail dans la discipline, la solidarité et la fraternité », a-t-elle lancé.

 La CGF a comme devise la justice, la fraternité et la paix. Comme défini dans les statuts de l’organisation, la CGF s’est fixée comme mission de promouvoir les arts et la culture centrafricains, la paix et la tolérance, d’œuvrer pour la conscience citoyenne par des actions éducatives et pour la lutte contre les violences faites aux femmes et aux enfants.

L’ONG compte venir à bout de sa mission dans deux ans à court terme, dans trois ans à moyen terme et dans cinq et dix ans à long terme.

 

Copyright2017CNC.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.