Centrafrique : marche anti-française, Touadera snobe son Premier ministre Sarandji.

Par Gisèle Blanche Moloma , Journaliste d'enquêtes politiques Publié le 08-11-2018 - Modifié le 08-11-2018
une banderole avec des message haineux contre la france en centrafrique

Banderole pour les marches anti-françaises à Bangui. Crédit photo : Gisèle MOLOMA pour CNC.

 

 

Centrafrique : marche anti-française, Touadera snobe son Premier ministre Sarandji.

 

 

 Annoncée par un mystérieux groupe des jeunes pour tenir ce jeudi 8 novembre dans la capitale centrafricaine Bangui, une marche contre la France a été annulée à la dernière minute sous la pression de la communauté internationale.

Si l’identité des organisateurs reste mystérieuse, le véritable conspirateur et stratège n’est autre que le Premier ministre de son état, Simplice Mathieu Sarandji.

Disposant désormais d’un grand parapluie sécuritaire russe, le régime de Bangui ne cesse de narguer ouvertement la France. Depuis des semaines, une grande campagne anti-française est menée dans le pays.

Cette campagne est savamment orchestrée par Simplice Mathieu Sarandji, le désormais tout-puissant et indéboulonnable Premier ministre du Président Faustin Archange TOUADERA.

Assuré de disposer d’un bail de 5 ans à la primature, le nouvel homme puissant de Bangui mobilise des jeunes désœuvrés de la capitale grâce aux espèces sonnantes du trésor public qu’il utilise frauduleusement  pour  les manipuler, les instrumentaliser et les pousser à s’attaquer à certains partenaires, accusés  d’être à l’origine de tous les maux en Centrafrique.

Ces agents propagandistes ont facilement accès aux médias publics et sur les réseaux sociaux à travers des centres de connexion internet de Boy-Rabe dédiés pour la cause. Contre des enveloppes, certains médias privés et élites centrafricains ne sont pas du reste.

Outre des émissions radio et télévisées, des banderoles et autres affiches comportant des slogans haineux et insultants sont confectionnés et affichés partout dans la capitale centrafricaine.

message texte envoyé à tous les abonnés de la téléphonie mobile en centrafrique pour une grande marche de soutien aux soldats de l'armée nationale

Message texto envoyé à tous les abonnés de la téléphonie mobile en Centrafrique.

À l’image des marches anti-françaises programmées à Bangui pour ce jeudi 8 et mercredi 13 novembre 2018, le sulfureux  Simplice Mathieu Sarandji alias SMS, le concepteur et programmateur de ces marches, entend tromper les jeunes en leur faisant croire qu’il s’agirait des marches de soutien aux Forces de Défense et de Sécurité (FDS) alors que pendant ces marches, Simplice Mathieu Sarandji fera déployer des banderoles hostiles aux intérêts français confectionnés à cet effet, avec le risque réel de trouble dans la capitale.

D’après nos informations, c’est à la suite de l’audience qu’avait accordé le président Touadera à l’Ambassadeur de France en Centrafrique que le Chef de l’État a demandé à son ministre de l’Intérieur le général Linguissara d’annoncer l’annulation de la marche. Mais cette prise de position de Touadera irrite tout le corps de Simplice Mathieu Sarandji qui ne souhaite pas s’en arrêter là.

 

CopyrightCNC.

Share this post
Tags

Les commentaires sont fermés.