Centrafrique : menacée du kidnapping, la ministre de la défense ne vient plus au bureau.

Par Gisèle Blanche Moloma , Journaliste d'enquêtes politiques Publié le 12-08-2018 - Modifié le 12-08-2018

 

 

Centrafrique : menacée du kidnapping, la ministre de la Défense ne vient plus au bureau.

 

 

Depuis près de deux semaines, la ministre de la défense nationale, madame Marie-Noëlle Koyara ne vient plus au bureau. En cause, une prétendue menace d’enlèvement et de séquestration proférée à son encontre  par un groupe d’hommes armés.

 

De source proche du ministère de la Défense nationale, cette menace contre la ministre serait l’œuvre des anciens soldats FACA admis à la retraite au début de l’année 2018.

D’après la même source, les huit cents anciens soldats FACA auraient accusé la ministre Marie Koyara d’être à l’origine de leur souffrance. Elle aurait même bloqué le paiement de leur fonds de départ à la retraite versés  par l’Union européenne. En conséquence, elle doit payer cher pour sa prétendue mauvaise décision.

Informée de la situation, la ministre Koyara s’est confinée chez elle depuis deux semaines. Elle ne bouge plus pour se rendre dans son bureau au ministère. Même pour signer les documents, il fallait faire déplacer son secrétaire particulier jusqu’à chez elle.

Une situation catastrophique qui semble ralentir son administration.

Contacté par CNC, un membre du collectif des 800 soldats FACA retraités dit ne pas être informé de cette menace contre la ministre. Selon lui, il n’y a aucune raison pour eux de procéder de cette manière pour contester la décision prise collectivement au sein du gouvernement.

Rappelons qu’il y’a quelques jours, les représentants du collectif des 800 soldats FACA admis à la retraite ont été reçus à l’Assemblée nationale par le premier vice-président afin de discuter de leur cas. Il aurait même promis de discuter avec le Président Touadera sur leur situation.

 

 

 

Share this post
Tags

Les commentaires sont fermés.