CENTRAFRIQUE: MICHEL AMINE MET SA MACHINE POLITIQUE EN MARCHE

Par ...Alain Nzilo Publié le 04-04-2015 - Modifié le 04-04-2015

(Corbeau News Centrafrique)

AMINE BIEN 1

 

MICHEL AMINE MET SA MACHINE POLITIQUE EN MARCHE

Bangui, Corbeau News Centrafrique, 05-04-2015.

 

Le Président de l’Union nationale pour la Démocratie et le Progrès en abrégé UNDP, Michel Amine a mis en marche sa machine politique qui, manifestement, gagne du terrain. Avec un large projet de société, le parti UNDP qui se veut un parti de la révolution s’est enraciné dans les quatre coins cardinaux de la République centrafricaine.

Après ses multiples déplacements effectués hors des frontières centrafricaines, Michel Amine de retour en force au bercail, multiplient les rencontres avec les partisans et sympathisants de l’UNDP ainsi que quelques entités de la couche sociale. L 31 mars derniers, l’UNDP a organisé une journée dénommée journée de la réconciliation nationale, l’occasion pour Michel Amine pour s’adresser à la population sur la cohésion sociale entre les différentes communautés.

Pour marquer cette journée dite de la réconciliation nationale, des manifestations culturelles et sportives ont été organisées. Des groupes de danse traditionnelle et orchestres ont été à l’honneur de la journée.

Dans sa déclaration devant de la presse centrafricaine et internationale lors de sa conférence de presse tenue, ce 2 avril 2015, le président de l’UNDP n’était pas allé au dos

de la cuillère pour fustiger les anciens premiers prétendant postuler aux élections à venir. Car, selon lui, ce sont ceux-là qui ont occasionné les différentes crises qu’a connues la République centrafricaine.

« Les premiers ministres, ils n’ont jamais prévenu la RCA d’une entière crise économique et pourtant c’est leur devoir. Ils n’ont jamais mis en place un projet d’une grande sortie de crise. Ils ont fait endurer à la population cette crise sanguinaire. Mais dites-vous, ce que les gens n’ont pas été capables de faire, c’est aujourd’hui qu’ils peuvent le faire? « , a rétorqué Michel Amine, président de l’UNDP.

En ayant conscience que la crise centrafricaine ne date pas d’aujourd’hui, Amine Michel a estimé lui que, depuis l’indépendance, la République centrafricaine est mal partie. Mais avec l’entière conviction, a-t-il fait savoir, l’UNDP se dirige pour corriger toutes les erreurs du passé.

Par ailleurs, le président de l’UNDP n’a pas passé par quatre chemins pour accuser les autorités actuelles de la transition de ne pas exiger des forces internationales en République centrafricaine le désarmement forcé des milices armées qui continuent d’imposer leur loi à la population éprise de paix et de justice. Ce qui pourrait constituer un handicap non seulement aux campagnes électorales mais aussi à la tenue des élections dans certaines zones du pays encore sous le

groupes armés.

Le Président de l’Union nationale pour la Démocratie et le Progrès en abrégé UNDP, Michel Amine, était le premier à étre se déclaré candidat aux élections 2015. Il a été investi, le 8 novembre 2014, par son parti à Bangui lors du premier congrès ordinaire de l’UNDP. Le pari politique UNDP a été créé le 23 avril 2014 à Bangui la capitale centrafricaine.

 

Bangui Eric NGABA Pour CNC.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.