Centrafrique : mort suspecte d’un gendarme de 1re classe sur la route de Boali.

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : mort suspecte d’un gendarme de 1re classe sur la route de Boali.

 

Image d’illustration des gendarmes

Image d’illustration des gendarmes

 

 

Bangui, le 11 octobre 2017.

Par : Anselme Mbata, CNC.

À défaut d’avoir une police scientifique qui pourrait élucider certains mobiles du meurtre dans le pays, certains compatriotes mal intentionnés continuent d’agir en toute impunité en ôtant la vie de certains  de leur concitoyen. Le mardi dernier 10 octobre, le corps d’un gendarme de 1re classe affecté à Boali a été retrouvé sans vie gisant au sol. Ce qui soulève d’ailleurs beaucoup d’émotion parmi ses collègues de la Gendarmerie nationale (GN). Pourquoi un tel acte ignoble contre les agents de l’ordre ?

 

Selon la source sécuritaire, le gendarme Hervé Galisseme, de la 25e promotion de la Gendarmerie nationale (GN), affecté à la brigade de Boali aurait décidé après l’accord de son commandant de rejoindre la capitale dans le but de toucher sa solde à la Banque et préparer aussi les effets scolaires de ses 8 enfants. L’objectif était pour lui est de finir toutes ses courses dans les 24h afin de lui permettre de regagner son poste le lendemain.

Ainsi, il a quitté Boali le lundi 9 octobre à bord d’un véhicule de transport en commun pour un voyage de 95km vers Bangui.

Selon la même source sécuritaire, le gendarme Hervé Ngalisseme aurait changé son véhicule tombé en panne à Pk26 pour prendre un taxi-moto. Malheureusement pour lui, c’est seulement  son corps inanimé qui est retrouvé hier matin dans état choquant. D’après ce qu’on a vu sur place, le gendarme a été suffisamment torturé avant de laisser sa vie. Sa tête est totalement fracassée avec des traces des coups, ce qui soulève beaucoup des questions sur le mobile de ce meurtre.

 

A-t-il été victime d’un braquage qui a mal tourné ? D’un règlement de compte ? Ou simplement d’une barbarie des gangs ?

Aux dernières nouvelles, le conducteur de ce taxi-moto est introuvable ainsi que sa moto. Ce qui pourrait orienter les enquêteurs sur la piste du braquage, mais pas seulement.

Du côté des autorités, c’est toujours le silence. Seul le DG de la gendarmerie qui a fait du déplacement pour se rendre à la morgue hier matin pour saluer le corps.

Copyright2017CNC.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.