Centrafrique : Plan International célèbre la journée de l’enfant africain avec les enfants soldats

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : Plan International célèbre la journée de l’enfant africain avec les enfants soldats

 

 Photos de la célébration

 

Bangui 19 juin 2017, CNC.

 Par Eric NGABA

 

L’ONG Plan International a célébré le 16 juin 2017, la journée internationale de l’enfant africain avec des enfants issus de différents groupes armés en République Centrafricaine. La cérémonie a eu lieu dans les locaux de l’ONG nationale UTEFAGEDE située dans le 6ème arrondissement de Bangui, en présence des autorités locales, des responsables de différentes associations et organisations dudit arrondissement, ainsi que les parents des enfants présents à cette manifestation.

 

A l’instar des autres enfants africains, de nombreux enfants venus de différents horizons ont célébré cette journée à l’initiative de l’ONG Plan International. La protection des enfants face aux violations des droits de l’enfant pendant les périodes de crise, en passant par l’appui à la sortie des enfants dans les rangs des groupes armés, tel sont la mission délicate de l’ONG Plan International qui œuvre aux près des enfants enrôlés dans les rangs des groupes armés en République Centrafricaine.

 

Selon les organisateurs, cette journée symbolise la protection des droits de l’enfant pendant les crises afin qu’ils ne soient pas enrôlés par les groupes armés d’une part. Elle vise également à retirer ces enfants soldats dans les rangs des groupes armés d’autre part. Car selon les organisateurs, ces enfants doivent aller à l’école pour l’avenir du pays.

 

« La journée du 16 juin que nous célébrons est le symbole de la calorisation et la protection des droits de l’enfant africain en général, et Centrafricain en particulier. Nous sommes en train de travailler conjointement avec l’appui de l’UNICEF et de l’Union Européenne sur un projet qui vise à sortir les enfants associés aux groupes armés en Centrafrique. Je puis vous rassurer que sur ce projet, il y’a des avancées significatives car à travers la signature d’un engagement collectif par les leaders des groupes armés suite au forum de Bangui, nous avons déjà libéré plus de 7000 enfants. Après leur libération, ils sont aussitôt soumis à diverses formations socioprofessionnelles, pour qu’ils soient ensuite insérés afin d’oublier l’esprit des armes » a expliqué Placide Kombélé, animateur à l’ONG Plan International.

 

Blaise Félixe Opanzoyen, un ex enfant soldat libéré du rang des groupes armés et bénéficiaire de ces formations, s’est réjouit de l’appui du Plan International. « Grâce à l’ONG Plan nous sommes enfin libre après plusieurs moments sombres que nous avons connus en tant qu’enfants soldats. Aujourd’hui, je peux vous dire que j’ai regagné ma famille, mes anciens amis même si certains se méfient de moi. Et cette formation organisée par l’ONG Plan va permettre à ce que je trouve quelque chose à faire afin d’être autonome même si je ne peux encore pas reprendre le chemin de l’école », a-t-il témoigné.

 

Par ailleurs, il a lancé un appel aux enfants qui sont encore dans les rangs des groupes armés « J’appelle ceux qui sont encore dans les rangs des groupes armés à sortir de ces milieux, et penser à refaire leur vie autrement car je pense humblement qu’ils n’ont pas leur place là-bas. Et aux parents, de veiller sur leurs enfants de peur qu’ils ne puissent pas être enrôlés par ces groupes armés », a-t-il ajouté.

 

Il est à noter que ce projet d’appui à la sortie des enfants associés aux groupes armés et leur formation socioprofessionnelle piloté par l’ONG Plan International, est financé conjointement par l’UNICEF et l’Union européenne.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.