Centrafrique : Point sur la mise en œuvre des recommandations du Forum de Bangui

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : Point sur la mise en œuvre des recommandations du Forum de Bangui

 

CSRFND. Credits photo : fred Krock. CopyrightCNC.

CSRFND. Credits photo : fred Krock. CopyrightCNC.

 

Bangui, le 23 août 2017.

Par : Fred Krock, CNC.

 

Le comité de suivi des recommandations du Forum national de Bangui, piloté par le magistrat Joseph Bindoumi a fait le point sur ses activités. C’était jeudi 17 août 2017, au cours d’une conférence de presse à l’hôtel Ledger Plazza Bangui. Chiffres à l’appui, Joseph Bindoumi a rassuré que beaucoup de recommandations sont en cours d’exécution, alors qu’une petite partie est déjà entièrement exécutée.

L’évaluation du processus de la mise en œuvre des recommandations du Forum national de Bangui s’effectue méthodiquement à travers des matrices, notamment les quatre grandes thématiques retenues, à savoir : Gouvernance-Paix et sécurité-Développement économique et social-Justice et réconciliation.

Le tableau synoptique de suivi de la mise en œuvre de ces recommandations se présente de la manière suivante :

GOUVERNANCE

Recommandations à court et moyen terme = 47

Recommandations exécutées =25 soit 53,19%

Recommandations en cours d’exécution =12 soit 25,53%

Recommandations NON exécutées = 10 soit21, 27%

Pour cette thématique les Recommandations exécutées et en cours d’exécution ont un pourcentage de53.19 +25.53 = 78.72% supérieur à la moyenne ;

Cette mise en œuvre mérite d’être encouragée.

Cependant la recommandation sur le financement des élections par la création d’un fonds dédié à cette fin pouvait être mise en œuvre

PAIX et SECURITE

Recommandations à court et moyen terme = 115

Recommandations exécutées =16 soit 13,91%

Recommandations en cours d’exécution = 63 soit 54,78%

Recommandations NON exécutées = 36 soit 31,30%

Pour cette thématique, les Recommandations exécutées et en cours d’exécution ont un pourcentage de : 13,91+ 54,78 = 68,68% supérieur à la moyenne.

Mais les autorités chargées de la mise en œuvre de ces Recommandations doivent faire des efforts.

La recommandation sur l’opérationnalisation des FACA et celle sur l’insertion de la culture de la Paix dans le programme de l’enseignement, restent une préoccupation.

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE et SOCIAL

Recommandations à court et moyen terme =155

Recommandations exécutées = 5 soit 3,22%

Recommandations en cours d’exécution = 65 soit 41,93%

Recommandations NON exécutées = 85 soit 54,83 %

Pour cette thématique, le pourcentage d’exécution est de : 3,22 +41,93= 45,15%.Ce taux de réalisation est proche de la moyenne.

Les autorités chargées de leur mise en œuvre doivent doubler d’efforts.

Les recommandations sur « l’appui au retour des éleveurs dispersés dans les pays limitrophes »,  « l’élaboration d’un code de pèche et de l’agriculture », « l’intégration des enseignants formés »…etc. pouvaient être mises en œuvre.

JUSTICE et RECONCILIATION  

Recommandations à court et moyen terme =54

Recommandations exécutées = 7 soit 12.96%

Recommandations en cour d’exécution= 33 soit 61,11%

Recommandations NON exécutées 14 soit 25.92%.

Le niveau de mise en œuvre des Recommandations de cette thématique est de : 12,96+ 61,11= 74,07%.

Le CSFNB encourage les structures de mise en œuvre à doubler d’efforts.

Notons que si d’aucuns estiment que les autres initiatives de paix prises ci et là après le Forum national de Bangui sont une manière d’ensevelir les recommandations dudit Forum, c’est faux ! Joseph Bindoumi et tous ses collaborateurs se sont évertués à expliquer à la presse, à cette occasion, que l’initiative de l’Union Africaine, l’initiative de Sant’Egidio et la dernière feuille de route de Libreville se focalisent toutes sur les recommandations du Forum de Bangui qui sont elles, une émanation profonde de la population.

Profitant de la circonstance, Mme Marie Noëlle Koyara, Membre du comité de suivi a levé l’équivoque sur l’engagement pris par les groupes armés, à travers l’Accord de désarmement qu’ils ont signé le 11 mai 2015, à l’issue du Forum de Bangui. Elle a rappelé que tous les groupes armés qui ont signé cet important Accord sur place, à l’exception du FDPC de Abdoulaye Miskine, l’ont fait sans aucune pression, contrairement à ce qui se dit.

Rappelons que c’était en 2016 que le Comité de suivi des recommandations du Forum national de Bangui a présenté, pour la première fois, l’état d’avancement du processus à la presse.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.