Centrafrique : tension intercommunautaire, les rumeurs font état d’enlèvement des Peuls par des Anti-Balaka à Bouar.

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : tension intercommunautaire, les rumeurs font état d’enlèvement des Peuls par des Anti-Balaka à Bouar.

La ville de Bouar en Centrafrique.

Bangui, le 8 février 2017, 19h40.

Par : Gisèle MOLOMA, CNC.

Depuis cet après-midi, les rumeurs circulent partout dans la ville de Bouar faisant écho de l’arrivée imminente des éléments peuls du 3R du Camerounais Seddiki dans la ville de Bouar. En cause, l’enlèvement soi-disant des 5 Peuls avec leur troupeau par les Anti-Balaka . Ainsi, les habitants de cette ville redoutent là représailles, si possible, des éléments peuls qui ne se trouvent pas loin de Bouar.

Les habitants des quartiers Élevage, Martinaut Zo-Kwé-Zo et autres qui se trouvent à la sortie de Bouar sur l’axe qui mène vers Bocaranga, redoutent sérieusement des éventuelles représailles des éléments du 3R qui se trouvent à seulement 100km de leur secteur. Selon la population locale, des informations circulent depuis ce matin que les Anti-Balaka auraient enlevé des éleveurs peuls avec leur troupeau et ramener à Bouar. Ce qui n’aurait pas plu aux parents de ces Éleveurs enlevés, ils sont partis signaler aux rebelles du 3R qui auraient décidé de venir les chercher à Bouar. Et si les 3R décident de venir à Bouar, ils passeront probablement par leurs quartiers qui se trouvent naturellement sur leur voie, concluent-ils.

Or, d’autres habitants de cette localité contactés par CNC disent ne pas être sûrs de l’enlèvement des Peuls par des Anti-Balaka cette semaine, ce sont d’ailleurs des rumeurs qui circulent depuis ce matin.

Entre temps du côté de la Minusca, on nous signale qu’aucun mouvement des troupes proches de Bouar n’est signalé. Pendant ce temps, la peur d’affrontements pousse certains habitants des quartiers précités à quitter leurs habitations.

Rappelons que les éléments du groupe 3R se trouvent actuellement non loin de Bouar. Ils ont d’ailleurs pris le contrôle total de la grande ville de Bocaranga la semaine dernière, ce qui pourrait alimenter la crainte de la population de Bouar qui n’est pas loin.

Copyright2017CNC.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.