Centrafrique : Tentative supposée d’hold-up avorté de Méckassoua sur la nouvelle plateforme des partis politiques de l’opposition démocratique

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : Tentative supposée  d’hold-up avorté de Méckassoua sur la nouvelle plateforme des partis politiques de l’opposition démocratique

 

 

Drapeau de la Republique Centrafricaine.

Drapeau de la Republique Centrafricaine.

Bangui, le 19 avril 2017.

Par : Serge-Brice Bakouala, pigiste

Un confrère pigiste écrivant sous pseudonyme faisait publier le lundi 17 avril 2017 dans les colonnes du journal en ligne « La voix des sans voix » un article-scoop très intéressant annonçant la création imminente d’une plateforme politique d’opposition démocratique réunissant les principaux partis politiques centrafricains ayant une base parlementaire, en l’occurrence : l’URCA, le RPR, le MLPC, le RDC, le PATRIE, le KNK et la CRPS.

Nos antennes pointées dans certains états-majors de ces grosses cylindrées de la politique centrafricaine confirment l’information, de sources sûres. Cependant l’affirmation du confrère anonyme qui laisse entendre que cette nouvelle plateforme politique à naître « aurait déjà l’indéfectible soutien du président de l’Assemblée Nationale, M. Karim Méckassoua » semble complètement fausse, purement et simplement un bluff de poker-menteur. D’après les indiscrétions soutirées ici et là auprès des proches du dossier, le président de l’Assemblée Nationale n’a rien à avoir de près ou de loin avec la création de cette nouvelle plateforme. Son image écornée de député mal élu dans sa circonscription sur la base d’un seul bureau de vote semble jouer comme un effet repoussoir. Et son élection au perchoir de l’Assemblée Nationale assombrie par des pratiques de corruption actif d’un certain nombre de députés ne plaide pas du tout en sa faveur.

Il semblerait que contrairement à ce qu’avance notre confrère, le but de cette plateforme n’est pas de servir de bouclier à Méckassoua contre le président de la république Faustin Archange Touadéra mais plutôt de s’inscrire dans une logique saine d’opposition démocratique loin des divergences de vue entre le PAN et le PR. Cette nouvelle plateforme politique d’opposition démocratique se dissocie complètement de la querelle futile qui se joue entre Méckassoua et Touadéra pour se positionner résolument sur le plan de l’animation politique.

Née de la volonté des partis politiques, jusque-là ostracisés du jeu politique par le pouvoir en place depuis un an, cette nouvelle plateforme d’opposition démocratique voudrait redonner un nouveau souffle à la vie politique trop parasitée par l’entrée en scène de ces ovnis politiques qu’on appelle « les indépendants ». Résolument les partis politiques se sont décidés à passer à la vitesse supérieure pour redonner à la politique ses lettres de noblesses. Attendons de voir la suite des évènements.

Serge-Brice Bakouala, pigiste

 

 

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.