Centrafrique : transfert frauduleux des fonds vers la RCA, les États-Unis s’inquiètent.

Par Gisèle Blanche Moloma , Journaliste d'enquêtes politiques Publié le 28-11-2018 - Modifié le 28-11-2018
l'ambassadeur russ en centrafrique et le conseiller en communication du Président Touadera

Le conseiller russe du Président Touadera et l’Ambassadeur de la Fédération de Russie en RCA.

 

 

Centrafrique : transfert frauduleux des fonds vers la RCA, les États-Unis s’inquiètent.

 

 

Si ces informations n’ont pas été révélées par les médias russes et occidentaux, le monde ne peut, en aucun cas, comprendre réellement ce qui se passe dans ce grand pays d’Afrique centrale où le business du sang et la mafia au sommet de l’État sont devenus quasiment une règle de gouvernance.

 

En effet, les médias russes et occidentaux ont révélé cette semaine que la banque VTB prête par « erreur » une somme astronomique de plus de 10 milliards d’euros ((soit environ 6560 milliards de francs CFA) à la Centrafrique. Une somme astronomique qu’un bon nombre des calculatrices ne peuvent afficher à l’écran.

D’après notre enquête sur ce transfert frauduleux bloqué par la banque centrale européenne pour vérification, ceci n’est pas réellement une erreur de prêt comme on l’a dit, mais un moyen frauduleux du blanchiment d’argent longuement planifié au sommet de l’Éttat centrafricain en complicité de certains hommes d’affaires russes.

D’ailleurs, il y’a quelque semaine sur les antennes de la radio nationale centrafricaine à Bangui, un proche du Président Touadera avait osé de déclarer publiquement que l’annonce à Bangui du ministre français des Affaires étrangères d’octroyer une aide financière d’environ 10 millions d’euros n’est qu’un trompe l’oeil face aux aides russes à la RCA qui dépasse même 1 milliard d’euros chaque année .

Au même moment, certains conseillers militaires russes ont poussé certains médias locaux à publier des articles de propagande faisant d’eux les meilleurs instructeurs pour les FACA afin de faciliter l’appui financier de leurs partenaires russes qui devraient leur faire du transfert.

Or, en voyant de plus près, ce sont le peuple centrafricain qui paye et qui va payer toutes les actions humanitaires et militaires  faites par les Russes en République centrafricaine car les fonds débloqués par la Russie pour la RCA ne sont que des prêts financiers à taux variables. Ce qui irrite les États-Unis et la Banque mondiale qui voient derrière cette transaction un moyen d’endetter pour environ deux siècles la RCA en dépit de sa capacité moins robuste à tout rembourser

Selon un observateur centrafricain, les proches du Chef de l’État Faustin Archange Touadera ont trop poussé leur agitation en surestimant la valeur de la Russie qui est aussi d’ailleurs un pays financièrement sous-développé avec un problème financier grave.

Cependant, les Centrafricains se demandent où sont passés les 1 milliard d’euros d’aide de la Russie au pays si l’information du proche de Touadera se vérifie ?

Il est temps que la lumière soit faite sur cette mafia d’État.

CopyrightCNC.

Share this post
Tags

Les commentaires sont fermés.