Centrafrique : Trois jours de deuil national décrétés par Touadéra

Par Édouard ZOULOUTOA , Journaliste et chroniqueur Publié le 22-11-2018 - Modifié le 22-11-2018
image de l'incendie des habitations à Alindao par les rebelles de l'UPC

Crimes de l’UPC à Alindao. Credit photo : CNC.

 

 

Centrafrique : Trois jours de deuil national décrétés par Touadéra

 

 

Les derniers événements malheureux qui se sont produits dans la ville de Alindao – ville du Sud-est de la République centrafricaine replongée dans d’extrême violence, ont causé d’énormes pertes en vies humaines. A en croire la Minusca, 48 personnes ont été tuées dont deux prêtres.

En mémoire des victimes, le Président de la République, Faustin Archange Touadera a décrété trois jours de deuil national. « Les mercredi 21, jeudi 22 et vendredi 23 novembre 2018 sont déclarés jours de deuil national sur toute l’étendue de la République centrafricaine, en hommage aux victimes d’Alindao. Les jours de deuil national ne sont pas fériés. Durant le deuil national, les drapeaux sont mis en berne et hissés á mis-mat sur les édifices publics », peut-on lire dans le décret présidentiel relatif au deuil.

Notons que le 15 novembre dernier, les groupes armés, Anti-balaka et Séléka se sont affrontés á Alindao, et les représailles des éléments Séléka de l’Union pour la paix en Centrafrique (UPC) ont visé le site des déplacés de la paroisse Sacré Cœur y compris le clergé de ladite église.

Dans le lot des condamnations de ce regain de violences, le gouvernement centrafricain a été le premier : « Le gouvernement et les Centrafricains sont dans la désolation d’observer ce qui se passe dans la ville de Alindao où à l’ occasion de sempiternel accrochage entre l’UPC et les Anti-balaka, les éléments de l’UPC ont attaqué le site de déplacés situé autour de l’évêché », a déclaré le Ministre Kazagui.

Share this post
Tags

Les commentaires sont fermés.