Centrafrique : Un casque bleu burundais tué à Bambari.

De...Alain Nzilo »

 

 

Centrafrique : Un casque bleu burundais tué à Bambari.

 

 

Bangui, le 13 juin 2018.

Par : Fred Krock, CNC.

 

C’est lors d’une patrouille du contingent Burundais de la Minusca que le drame s’est produit, dimanche 10 juin dernier en fin d’après-midi. La patrouille a été prise à parti par un groupe d’hommes armés non identifié selon la Minusca. Un casque bleu du contingent burundais a été mortellement atteint par balle. C’est finalement lundi en fin d’après-midi que la mission de l’Onu en Centrafrique va confirmer l’information dans un communiqué de presse rendu public à cet effet.

« Le dimanche en fin d’après-midi, une patrouille de casques bleus burundais a été attaquée à Bambari par des éléments armés non identifiés, sur l’axe entre l’aérodrome et le centre-ville. Un casque bleu burundais a perdu la vie et un autre a été grièvement blessé », indiqué la Minusca. Alors dans la matinée du même dimanche, un convoi des Faca (Forces armées centrafricaines) qui était accompagné par des casques bleus, a essuyé des tirs par des présumés éléments du Mouvement pour l’Unité et la Paix en Centrafrique (Upc). Ce convoi avait quitté Grimari (Ouaka) et se dirigeait vers Bangassou (sud-est).

La Minusca, dans le même communiqué « condamne fermement les deux attaques perpétrées dimanche contre un convoi des Forces armées centrafricaines (Faca) ainsi que l’une de ses patrouilles, dans la préfecture de la Ouaka (centre de la Rca) », en exprimant ses sincères condoléances à la famille du casque bleu et au Gouvernement du Burundi et en souhaite un prompt rétablissement aux soldats blessés.

« La Minusca réitère sa vive indignation face à la multiplication des attaques contre ses troupes, qui n’ont d’autres objectifs que d’entraver les efforts du Gouvernement centrafricain et de la Minusca en faveur de la restauration progressive de l’autorité de l’Etat dans le pays, indispensables au retour de la paix et de la stabilité », poursuit le communiqué avant de rappeler que les attaques visant les Casques bleus peuvent constituer des crimes de guerre au regard du droit international.

Notons qu’aux dernières nouvelles, la ville de Bambari a retrouvé un calme précaire. De sources proches du Ministère de la défense, le convoi des Faca à destination de Bangassou qui a été attaqué à Bambari est resté terré à 3 km de la ville en attendant un nouvel ordre de Bangui.

 

NDLR : de source concordante, l’attaque contre les soldats burundais aurait été perpétrée par les miliciens Anti-balaka.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.