Centrafrique : Une jeune mère décapite son bébé

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : Une jeune mère décapite son bébé

 

Une maman décapite son bébé à Bangui

 

Bangui, le 20 septembre 2017.

Par : Fred Krock, CNC.

 

Horrible ! D’une rare violence, une mère dont les forces de sécurité intérieures recommandent la stricte confidentialité de son identité pour nécessité d’enquête, a décapité son bébé de sexe masculin, né probablement dans la nuit de lundi à mardi 19 septembre 2017. Cette mère est présentement entre les mains de la police.

Incroyable, mais vrai ! Le nouveau-né, pesant 3,5 kg de sexe masculin, né certainement dans la nuit de lundi à mardi n’a pas connu de jour de vie. Sa mère l’a assassiné par coup de couteau, précisément en le décapitant par derrière le cou. L’hôpital Communautaire de Bangui a été pris d’assaut par une foule, hier soir, pour regarder la scène.

Rien n’aurait pu filtrer si l’auteur de cette tuerie ne se serait pas présentée à l’hôpital Communautaire pou se soigner elle-même. Selon les faits, la jeune dame qui a caché sa grossesse à son mari jusqu’au moment de l’accouchement a réussi, malgré elle, de mettre au monde son bébé. On ne sait pas encore si elle était seule dans cette entreprise criminelle… Une fois accouché, elle a pris soin de tuer l’enfant. Entre temps, se faisant, elle-même a du souci sanitaire pour se reprendre sa santé, étant donné qu’il y a eu des complications gynécologiques après. Cette mère criminelle s’est vue contrainte d’aller à l’hôpital. C’est là que la vérité va jaillir sur le sort de l’ange qu’elle a assassiné.

Pr Richard Ngbalé, Gynécologue obstétricien, Chef de service a.i. de la maternité de l’hôpital communautaire de Bangui est revenu sur les faits : « Aux environs des 11h (de mardi 19 septembre 2017), nos services ont reçu une dame qui se plaignait de saignement. Au moment de l’examen, ils ont constaté que le cordon ombilical pendait au niveau de la filière génitale. Ils sont montés nous expliquer et immédiatement nous avons su que c’était un accouchement. Elle a tenté de mentir pour dire qu’elle n’avait pas accouché, mais a fini par avoué que l’enfant était dans sa chambre », a-t-il expliqué.

Le Chef de service a confirmé que la mère a effectivement tué son bébé. Selon lui, la lésion au coup de l’enfant est « due certainement à un couteau. Et, nous avons conclu que c’est cette lésion qui est à l’origine du décès de ce nouveau-né », a-t-il conclu.

Dr Paterne Tembeti Directeur de l’hôpital Communautaire en a profité pour attirer l’attention de la population en général et des Banguissois en particulier, surtout les parents de veiller sur les filles enceintes. Il indique par ailleurs que la responsabilité de cette frange de la population ne se limite pas seulement aux couples.

Comme l’affaire est devant la justice, suivons-la…

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.