Centrafrique : vol en série des motos par des hommes en tenue à Bangui inquiète la population.

Publié le20 juillet 2017 » 16404» De...Alain Nzilo »

Centrafrique : vol en série des motos par des hommes en tenue à Bangui inquiète la population.

 

Taxi moto de Bangui

 

Bangui, le 21 juillet 2017.

Par : Gisèle MOLOMA, CNC.

 

Si en Centrafrique le nombre d’accidents de circulation impliquant des motos est en forte hausse ces 5 dernières années, celui du vol ou de braquage de ce type d’engins est aussi en nette progression. La particularité de ce dernier temps, la plupart des vols des motos opérés à Bangui sont effectués par des hommes en tenue militaire.

 

Il est vrai qu’à Bangui, certaines personnes ne veulent pas qu’on parle des dérapages des soldats Faca

Pour éviter le non-réarmement de ces derniers qui sont utiles dans la lutte contre l’insécurité dans le pays. Le problème, ne pas parler des actes barbares de certains de nos soldats Faca, c’est en quelque sorte les cautionner, les encourager ou les accompagner dans cette mauvaise voie.

Depuis quelques semaines à Bangui, des choses étonnantes se passent en plein jour devant même des passants impuissants : le vol des motos par des personnes en tenu militaire.

 

Qui sont ces voleurs des motos ?

Difficile de le savoir. Mais selon plusieurs sources concordantes émanant de la gendarmerie nationale, ce sont effectivement des vrais soldats Faca et non les faux qui ont eu cette mauvaise habitude de s’attaquer aux biens de leurs compatriotes. Ces soldats voleurs, selon un officier de la marine nationale, n’ont aucune pitié s’il s’agit de passer à l’acte.

Mardi 18 juillet dernier en plein centre-ville de Bangui vers 11h du matin, une série de vols spectaculaire de 3 motos opérée dans la concession de l’Agence Ecobank montre à quel point ces Voleurs s’organisent de plus en plus d’une manière professionnelle.

Selon les faits qu’on a pu recueillir auprès de l’une des victimes qui est aussi un homme de tenue, vers 11h et demie du mardi dernier, il s’était rendu à l’agence principale d’Ecobank pour ses opérations bancaires personnelles. Une fois arrivé sur place, il a pris les soins de garer sa moto dans la concession surveillée de la banque tout en bloquant son guidon. Après quelques minutes passées à l’intérieur de l’agence, l’homme n’a pas retrouvé sa moto stationnée dehors. Immédiatement, il a signalé les faits aux responsables de sécurité d’Ecobank qui ont pu visionner le vol de sa moto grâce aux caméras de surveillance installées dans la concession. Selon la vidéo enregistrée, c’est un homme en tenue qui était venu en Premier déverrouiller le guidon de la moto, puis un autre en tenue civile est venu par la suite la démarrer pour s’échapper avec.

Chose bizarre, au même moment, une autre personne a perdu aussi sa moto dans les mêmes circonstances et mêmes gestes.

D’après une source policière proche de ce dossier, l’exploitation de cette vidéo leur a permis déjà de repérer ce soldat braqueur.

Entre-temps, la question que tout le monde se la pose est de savoir s’il y’a des complices parmi les agents de surveillance en poste ce jour ?

Rappelons que le week-end dernier, un caporal-chef avait volé la moto d’un sergent au Pk12. Par malheur, le caporal-chef voleur a été rattrapé. Il se trouve actuellement dans la geôle de la brigade territoriale du Pk12.

Contacté par CNC, un officier de l’État-Major nous a expliqué qu’il est urgent pour la Faca de revoir les dispositifs disciplinaires de certains soldats incorporés à partir de 2003. Le Gros du souci se trouve à ce niveau.

Pour les Banguissois, seule la méthode mazanguée pourrait résoudre ce phénomène… Affaires à suivre.

Copyright2017CNC.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.