Nouvelle-Calédonie : On dit non à l’indépendance

Par Destin André Mballa , Journaliste (CNC) Publié le 04-11-2018 - Modifié le 08-11-2018

 

Nouvelle-Calédonie : On dit non à l’indépendance

 

 

 

Le vote « non » à l’autodétermination de ce territoire français d’outre mer a remporté le référendum aujourd’hui avec 56,4% contre 43,6% pour le « oui ». Le président Emmanuel Macron a exprimé sa fierté.

La Nouvelle-Calédonie reste un territoire Français, elle reste rattaché à la France et ne sera pas indépendance. La raison, le vote « non » à l’indépendance a remporté le référendum à 56,4% contre 43,6% pour le « oui ».

Le référendum qui a eu lieu ce dimanche a connu un taux de participation de 80,63%. Le président Emmanuel Macron depuis l’Elysée a exprimé son immense fierté. Le chef de l’État a fait savoir qu’il n’y a pas d’autre chemin que celui du dialogue  désormais.

Par ailleurs, Emmanuel Macron a souligné que le seul vaincu est la tentation du mépris, de la division, de la violence, de la peur. Le seul vainqueur, c’est le processus de la paix qui porte la Nouvelle-Calédonie depuis 30 ans. C’est l’esprit de dialogue que plus rien n’entamera.

Dans le camp des perdants, on de désespère pas car l’accord de Nouméa prévoit deux autres référendum dans les quatre prochaine années en cas de victoire du « Non » à l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie.  Raison pour laquelle les indépendantistes se préparent déjà à cette nouvelle échéance.

 

Par : N. Mballa, CNC.

Share this post
Tags

Les commentaires sont fermés.